Macron pourrait annoncer ce mercredi, un troisième confinement effectif en fin de semaine -

Macron pourrait annoncer ce mercredi, un troisième confinement effectif en fin de semaine

Un troisième confinement d’une durée de trois semaines pourrait être annoncé ce mercredi 27 janvier par Emmanuel Macron à la télévision.

La menace d’un troisième confinement se précise. « La décision est sur le point d’être prise » selon les sources proches de l’exécutif citées dans l’édition du 24 janvier du JDD. Emmanuel Macron pourrait prendre la parole dès mercredi soir, après le conseil de défense sanitaire, pour une entrée de vigueur en fin de semaine, présagent nos confrères. La durée de ce troisième confinement pourrait être de trois semaines.

Confinement total ou partiel ?

Le gouvernement réfléchit aux modalités de ce troisième confinement. « La limitation des sorties et déplacements devrait s’accompagner d’une fermeture partielle ou d’une réduction des horaires d’ouverture des « commerces non essentiels. » L’hypothèse d’une fermeture des écoles est exclue pour l’heure. « Maintenir la continuité de l’enseignement reste un marqueur primordial pour le Président autant pour ne pas creuser les inégalités sociales que pour ne pas empêcher les parents de travailler » assure un conseiller cité par le JDD. 

Le télétravail en entreprise ne serait pas rendu obligatoire mais le protocole sanitaire pourrait être renforcé. 

Des projections de contaminaitons exponentielles

C’est la flambée de l’épidémie dans les pays voisins (Espagne, Angleterre, Allemagne, Portugal) avec des restrictions sanitaires fortes qui met la pression sur le gouvernement français. 

Les dernières projections de l’Institut Pasteur et de l’Inserm ne présagent rien de bon avec des courbes exponentielles des infections. La cause : les différents variants déjà présents en France. Samedi 23 janvier on a enregistré 24 000 nouveaux cas en France

Jean Castex est favorable à des mesures radicales, en écho aux professionnels de santé qui sont nombreux à réclamer ce troisième confinement. Renaud Piarroux, chef du service de parasitologie à la Pitié-Salpêtrière, recommande de « confiner dès maintenant puis assouplir les règles dès que le nombre de cas diminuera », dans le JDD.

Source : MIDILIBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *