Macron a provoqué la colère de Ceferin, le président de l'UEFA -

Macron a provoqué la colère de Ceferin, le président de l’UEFA

Aleksander Ceferin a répondu sans filtre à Emmanuel Macron ce mardi, à propos de la réforme de la Ligue des champions. En pleine journée avec les équipes de France, le président de la République avait fait part de son inquiétude. Le patron de l’UEFA refuse lui toute incursion politique.

Aleksander Ceferin est en colère. Et sa cible se nomme Emmanuel Macron. Le président de l’UEFA a peu goûté la sortie du chef de l’Etat français ce mardi, à propos de la réforme de la Ligue des champions. Il dénonce une incursion du politique dans le domaine sportif. 

« Une interférence claire du politique avec le sport »

« Durant son discours, il a mentionné l’UEFA et dit que nous devrions faire attention aux changements concernant la Ligue des champions, que la solidarité est importante, explique Aleksander Ceferin à l’agence AP. Le discours du président était une interférence claire du politique avec le sport, ce qui nous a beaucoup surpris. »

Emmanuel Macron s’est rangé aux côtés de Noël Le Graët pour s’opposer à la réforme de la Ligue des champions évoquée depuis plusieurs semaines. Avant de remettre aux champions du monde la Légion d’honneur ce mardi, le président de la République s’est dit inquiet du déséquilibre que le format évoqué pourrait créer. 

Macron inquiet pour « le modèle français »

« Je soutiens totalement le président Le Graët pour aller contre la réforme prévue par l’UEFA, a-t-il déclaré. Il faut défendre le modèle qui est le nôtre et je pense que ce n’est pas une bonne idée de sacrifier la fiabilité de notre modèle aux bénéfices de quelques-uns au niveau européen. On a souvent dénoncé ces dernières années le fait qu’il y ait beaucoup d’argent dans le football, notamment masculin, et on a su défendre les clubs. Je suis donc au côté de Noël Le Graët pour défendre le modèle français et éviter le pire. »

« Nous savons parfaitement ce qu’est la solidarité »

Ce à quoi le président de l’UEFA répond… qu’il y a des barrières à ne pas franchir. « Le fait que ces changements aient lieu ou non n’est pas important, rien n’est encore décidé. Ce qui compte, c’est que nous ne laissions pas les politiques nous dicter notre façon de gouverner le sport, s’agace Aleksander Ceferin. Et puisque le président a mentionné la solidarité, l’UEFA est la seule organisation de football en Europe qui distribue des fonds sur tout le continent. Donc nous savons parfaitement ce qu’est la solidarité. »

Grosse ambiance. D’autant qu’Emmanuel Macron a fait part de sa volonté de discuter avec le patron de l’instance européenne, aux côtés de Gianni Infantino. Le président de la Fifa était d’ailleurs à l’Elysée ce mardi. La réunion s’annonce un poil tendue. 

Source : RMCSPORTS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS