Luna vivait avec une marque sombre en forme de «masque de batman» sur le visage: ses taches…

Les parents de la petite fille l’avaient emmené en Russie pour subir un nouveau traitement novateur, encore inconnu aux États-Unis.

Luna, aujourd’hui âgée de huit mois, est née avec le naevus melanocytique congénital, une rare affection cutanée qui lui avait recouvert le visage d’une tache sombre en forme de « masque de batman » depuis sa naissance. La petite fille était victime de nombreux commentaires et moqueries de la part d’inconnus, des enfants la qualifiant notamment de « monstre ».

Ses parents, Carolina et Thiago Tavares, avaient décidé d’offrir une chirurgie à leur fille pour améliorer son état de santé et l’aspect de son visage. Son cas ayant été particulièrement médiatisé, un chirurgien russe a contacté Carolina pour lui proposer un traitement novateur, encore inconnu aux États-Unis. « Tout monde pense que je suis folle d’aller en Russie, mais j’ai fait beaucoup de recherches et obtenu des conseils de plusieurs médecins. Je pense vraiment que c’est la meilleure option pour Luna à l’heure actuelle », avait alors déclaré la maman à nos confrères du Mirror. Une collecte de fonds avait également été lancée pour aider les parents à couvrir les frais médicaux.

Facebook
Facebook

Les premiers résultats du traitement sont époustouflants. « Nous nous attendions à de bons résultats, mais ce que nous avons vu dépasse nos attentes… Sa peau guérira naturellement », a déclaré la maman au micro du Sun. Le Dr Pavel Popov, grâce à des chirurgies novatrices et sans douleur, a pu retirer une partie des tâches de l’enfant avec un minimum de cicatrices.

Capture The Sun
Capture The Sun

La petite Luna doit encore subir huit interventions pour que la totalité de ses taches de naissance disparaisse. Elle peut même rentrer chez elle pour Noël avant de revenir en Russie pour la suite de son traitement. « C’est le meilleur cadeau de Noël possible pour notre famille et il est arrivé tôt grâce au Dr Popov ».

Le naevus melanocytique congénital touche 1,5 % de la population mondiale. Si les examens n’ont pas détecté de maladie chez Luna, la maladie augmente le risque de développer un mélanome.

Source : SUDINFO.BE

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Facebook
Facebook