L'Iran évalue 13 scénarios de représailles pour infliger un " cauchemar historique " aux Etats-Unis -

L’Iran évalue 13 scénarios de représailles pour infliger un  » cauchemar historique  » aux Etats-Unis

« Pour l’instant, pour des raisons de renseignement, nous ne pouvons pas fournir plus d’informations aux médias. »

Brisant un silence de 5 jours sur sa réponse à l’assassinat du général Qassem Soleimani par les Etats-Unis, l’Iran a déclaré mardi qu’il évaluait 13 scénarios pour infliger un  » cauchemar historique  » aux Etats-Unis.  » Même si le plus faible de ces scénarios obtient un consensus, sa mise en œuvre peut être un cauchemar historique pour les Américains « , a été cité par l’agence de presse Fars, Ali Shamkhani, le chef du Conseil national de sécurité iranien, ajoutant que  » pour l’instant, pour des raisons de renseignement, nous ne pouvons pas fournir plus d’informations aux médias « .

Les responsables iraniens ont précédemment déclaré que les forces américaines dans la région seront des cibles, et du jour au lendemain, le Parlement iranien a désigné mardi le Pentagone et ses sociétés affiliées comme des terroristes. En réponse, les Etats-Unis ont lancé un avertissement à la navigation au Moyen-Orient sur la possibilité d’une action iranienne contre les intérêts maritimes américains, a rapporté l’Associated Press, citant une déclaration.

La mort de Soleimani a eu des répercussions dans tout le Moyen-Orient, les États-Unis et leurs alliés étant en état d’alerte élevé pour une attaque de représailles de l’Iran.

Mohammad Javad Zarif, le ministre iranien des Affaires étrangères, a déclaré mardi que les Etats-Unis subiraient des conséquences pour le meurtre de Soleimani  » à un moment et un lieu choisis par l’Iran « . Zarif a ajouté que les États-Unis doivent quitter le Moyen-Orient et a averti que s’ils ne le font pas, une nouvelle guerre multigénérationnelle pourrait éclater.

Le chef du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI), le général de division Hossein Salami, a déclaré mardi à des dizaines de milliers de personnes pour l’enterrement de Soleimani dans la ville de Kerman que l’Iran était prêt à  » incendier les lieux chers aux Américains  » à cause du meurtre de l’ancien commandant. Des milliers de personnes ont scandé  » vengeance, vengeance « , comme l’a déclaré le chef du GRI  » nous allons nous venger « . La vengeance sera vigoureuse et inébranlable, malheureuse et finale. »

« Nous nous vengerons sûrement, mais si l’Amérique ose agir, nous mettrons le feu aux endroits qui lui sont chers. Ils savent où se trouvent ces endroits. »

Au cours du week-end, le président Trump a décrit 52 sites iraniens que les forces américaines attaqueraient si l’Iran osait riposter.

Et tandis que le monde attend que l’Iran choisisse un ou plusieurs de ces 13 scénarios, le Pentagone a envoyé lundi des forces supplémentaires au Moyen-Orient, alors même que des signes contradictoires se faisaient jour quant à l’engagement de Washington à rester en Irak.

Le Groupe de préparation amphibie du Bataan, composé de trois navires, a reçu l’ordre de se rendre dans la région du golfe Persique à partir de la Méditerranée, où il s’est entraîné, selon un responsable américain. Le groupe, qui comprend environ 2.200 marines et une unité d’hélicoptères, fait suite au déploiement d’environ 3.500 soldats de la 82e division aéroportée de l’armée de terre au Koweït à la fin de la semaine dernière.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal FOund // Tous droits réservés

By Tyler Durden | ZeroHedge.com | Republished with permission

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS