L'investisseur légendaire Jeremy Grantham alerte sur une bulle boursière pire qu'en 2000 et un krach à venir -

L’investisseur légendaire Jeremy Grantham alerte sur une bulle boursière pire qu’en 2000 et un krach à venir

Jeremy Grantham a déclaré que le marché des actions évoluait dans une bulle pire qu’en 2000 et a averti que celle-ci pourrait éclater dès cet automne, tout comme la bulle des cryptomonnaies. L’investisseur légendaire a ajouté avoir reçu beaucoup de commentaires haineux de la part des parieurs à la hausse sur le marché après la publication de sa lettre aux investisseurs en janvier, qui qualifiait de bulles un certain nombre de secteurs financiers. Mais son opinion n’a fait que se renforcer depuis.

« Les bulles sont incroyablement faciles à voir ; c’est de savoir quand l’effondrement aura lieu qui est plus délicat », a déclaré Jeremy Grantham à Reuters. « Vous le voyez lorsque les marchés font la Une des journaux au lieu des pages financières, lorsque les nouvelles sont pleines d’histoires de gens qui se font escroquer, lorsque de nouvelles pièces sont créées chaque mois. L’échelle de ces choses est tellement plus grande qu’en 1929 ou en 2000. »

Il a déclaré que sa métrique préférée pour décider si les actions sont surévaluées est le rapport prix/ventes. « Ce que vous trouvez, c’est que même les parties les moins chères du marché sont beaucoup plus chères qu’en 2000 », a-t-il déclaré à Reuters.

‘Un effondrement pourrait prendre quelques mois’

Jeremy Grantham, cofondateur de la société d’investissement Grantham, Mayo, van Otterloo & Co (GMO), a été témoin de nombreux cycles d’expansion et de récession. Il est connu pour avoir alerté sur l’éclatement de la bulle des actifs japonais de 1989, de la bulle technologique de 2000 et de la bulle immobilière de 2008.

Selon cet investisseur de renom, les marchés sont peut-être satisfaits aujourd’hui, mais des problèmes tels que les taux d’intérêt, l’inflation, la main-d’œuvre et les prix des produits de base se profilent à l’horizon.

« Un effondrement pourrait prendre quelques mois de plus, et, en fait, je l’espère, car cela nous donnera l’occasion d’avertir plus de gens », a-t-il déclaré à Reuters. « La plus forte probabilité est que cela se prolonge jusqu’à l’automne : le stimulus, la reprise économique et les vaccinations ont permis à tout cela de durer quelques mois de plus que ce que j’avais initialement deviné. »

Il poursuit : « Ce qui pourrait piquer la bulle (et la faire éclater, ndlt) pourrait être un problème de virus, un problème d’inflation, ou pourrait être la catégorie la plus importante de toutes, qui est tout ce qui est inattendu. »

Un éclatement, a-t-il dit, provoquera un « énorme effet de richesse négatif », simplement parce que des bulles se sont formées dans de très nombreux domaines, notamment les taux d’intérêt, les actions, le logement et les matières premières non énergétiques. « Mais cette bulle est véritable, et tout le monde peut la voir. C’est aussi évident que le nez au milieu de la figure », a-t-il conclu.

Version originale : Isabelle Lee/Markets Insider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *