L'horreur en Afrique du Sud : une fermière militante battue à mort à coups de marteau -

L’horreur en Afrique du Sud : une fermière militante battue à mort à coups de marteau

Annette Kennealy, 51 ans, a été retrouvée morte avec de multiples blessures au corps sur sa terre dans la province du Limpopo. Le colonel Moatshe Ngoepe, porte-parole de la police, a dit : « Des membres de sa famille ont essayé de l’appeler sans succès, jusqu’à ce que l’un d’eux aille enquêter. « À son arrivée, il a trouvé le défunt à l’intérieur de la maison. »

La victime vivait avec un employé sur sa ferme dans la ville de Louis Trichardt quand elle a été attaquée.

On dit qu’une amie a trouvé son corps dans une mare de sang.

Ian Cameron, chef de la division de la sécurité communautaire d’AfriForum, un groupe qui représente les droits de la minorité afrikaner blanche, a déclaré que Mme Kennealy avait été attaquée avec un marteau et une tige de fer.

south africa

Elle a parlé ouvertement des meurtres à la ferme. Dans son dernier message sur Facebook, elle a partagé un lien affirmant que dix attaques agricoles, dont un meurtre, avaient été signalées en quatre jours.

Le porte-parole de la police, le Col Moatshe, a déclaré qu’un homme de 40 ans avait été arrêté. Il a ajouté : « Le suspect comparaîtra bientôt devant le tribunal de première instance de Louis Trichardt. »

Les attaques contre les fermiers blancs d’Afrique du Sud sont de plus en plus fréquentes, certaines victimes étant torturées avec des perceuses électriques, des chalumeaux et de l’eau de Javel, selon les rapports.

Les recherches menées par Afriforum, un groupe qui défend les droits de la minorité afrikaner du pays, ont été publiées plus tôt cette année, et les agressions contre les fermes ont augmenté de 25 pour cent l’année dernière.

Traduit par Dr.Mo7oG // Tous droits réservés

Source : EXPRESS.CO

Une pensée sur “L’horreur en Afrique du Sud : une fermière militante battue à mort à coups de marteau

  • 24 mai 2019 à 21 h 57 min
    Permalink

    On pensait que la haine en afrique du sud n était plus qu un mauvais souvenir.
    Apparemment, non .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS