L'exploitation sexuelle en Angleterre : près de 19 000 enfants identifiés comme victimes -

L’exploitation sexuelle en Angleterre : près de 19 000 enfants identifiés comme victimes

Au cours de l’année dernière, près de 19 000 enfants ont fait l’objet d’une exploitation sexuelle, selon les chiffres officiels. Mais certains disent que le chiffre réel est beaucoup plus élevé.

Il y a cinq ans, les autorités ont identifié 3 300 victimes présumées d’exploitation sexuelle d’enfants. Ce chiffre est passé à un chiffre choquant de 18 700 en 2018-2019.

Ce n’est qu’en 2013 que le toilettage a été officiellement enregistré comme facteur d’évaluation lors de l’orientation vers les services sociaux.

Sarah Champion, la députée travailliste de Rotherham, a déclaré à l‘Independent que le toilettage des enfants  » reste l’une des plus grandes formes d’abus d’enfants dans le pays « .

Trop souvent, le gouvernement a dit qu’il allait  » tirer des leçons « , et pourtant 19 000 enfants sont toujours exposés à l’exploitation sexuelle. Le gouvernement a singulièrement échoué à s’attaquer de front à ce problème. Son approche a été fragmentaire et sous-financée ».

Selon l’Independent, le Home Office a commencé une analyse des données concernant les affaires et utilisera les résultats pour élaborer de nouvelles politiques et stratégies de prévention, mais le discours de la Reine ne mentionnait rien au sujet d’un examen public.

L’Independent signale également que des enquêtes sur les gangs de conditionnement sont en cours dans tout le pays. En fait, les agresseurs de Huddersfield ont déjà été emprisonnés.

Sammy Woodhouse, une victime de Rotherham, a déclaré à l’Independent :

« Vous entendez cette phrase à la con, ‘des leçons ont été apprises’, mais ils n’ont rien appris. »

M. Woodhouse, qui n’est pas surpris par les nouveaux chiffres publiés, a contribué à exposer une sandale en 2012 qui a fait environ 1 500 victimes.

« J’entends encore beaucoup parler du fait que les autorités ne font pas les choses comme elles le devraient. Ce n’est pas très souvent que j’entends quelque chose de bon et pour toutes sortes de raisons – si la police ne donne pas suite aux rapports, les gens ont l’impression de ne pas être écoutés ou soutenus comme il se doit, ou que l’information n’est pas partagée « , a expliqué M. Woodhouse.

« Je dis depuis des années que ce pays est en proie à une épidémie de mauvais traitements et d’exploitation. Les autorités prétendent que c’est sous contrôle, mais ce n’est pas le cas. »

M. Woodhouse a également souligné la probabilité que de nombreuses victimes ne signalent pas ce qui leur est ou leur est arrivé.

Simon Bailey, responsable du Conseil national des chefs de police pour la protection de l’enfance, déclare que les agents font  » tout ce qu’ils peuvent pour poursuivre et emprisonner les criminels qui exploitent et maltraitent les jeunes « , mais qu’il faut  » faire plus pour mettre fin aux abus qui se produisent en premier lieu « . Bailey suggère « des conversations honnêtes, de l’éducation, et une sauvegarde appropriée. »

Un porte-parole du ministère de l’Intérieur a déclaré

« Le Ministère de l’Intérieur s’est engagé à s’attaquer aux abus sexuels sur les enfants et ne laissera rien au hasard pour s’attaquer à ce comportement odieux. C’est pourquoi nous avons lancé l’Enquête indépendante sur les abus sexuels à l’égard des enfants pour connaître la vérité, exposer ce qui a mal tourné et tirer des leçons pour l’avenir. L’enquête fonctionne indépendamment du gouvernement et, dans le cadre de son mandat, décide elle-même de ce sur quoi elle enquête. L’enquête se penche sur les réponses institutionnelles à l’exploitation sexuelle des enfants par les réseaux criminels organisés, et les audiences publiques sont prévues pour le printemps 2020 « .

 » Nous ne pouvons pas permettre que le toilettage ne soit plus sous les feux de la rampe, car l’exploitation sexuelle s’épanouit toujours dans l’ombre « , affirme Champion.

Traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found

By Emma Fiala | Creative Commons | TheMindUnleashed.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *