L'Espagne et la Pologne menacent toutes deux de quitter l'UE -

L’Espagne et la Pologne menacent toutes deux de quitter l’UE

L’Espagne a rejoint la Pologne en devenant le deuxième pays en quelques jours à menacer d’abandonner l’UE.

Les annonces ont lieu au cours de la semaine, dans un climat de colère croissante face au pouvoir que Bruxelles détient sur les États membres.

L’Express rapporte : Le troisième plus grand parti d’Espagne, Vox, est sous une énorme pression pour soutenir la version espagnole du référendum de Brexit, suite à la colère croissante face à l’arrêt de la CJCE cette semaine. Le président du propre parti de Vox a fustigé l’UE, affirmant que lorsque la CJCE a annulé les tribunaux espagnols, elle avait humilié le pays et sa souveraineté.

Jeudi, la plus haute cour de l’UE a décidé qu’un leader séparatiste catalan emprisonné devrait bénéficier de l’immunité parlementaire.

Oriol Junqueras était l’un des neuf dirigeants indépendantistes emprisonnés en Espagne après un référendum d’indépendance illégal.

Cependant, en mai, il a été élu au Parlement européen en tant qu’eurodéputé.

La décision a rejeté les arguments de Madrid selon lesquels M. Junqueras n’était pas qualifié d’eurodéputé parce qu’il n’avait pas prêté serment à la constitution espagnole.

Une réaction furieuse parmi les Espagnols a même conduit à ce que  » Spaxit  » – la sortie espagnole de l’Union européenne – devienne une tendance sur Twitter.

Le président de Vox, Santiago Abascal, a critiqué les juges de Luxembourg qui ont décidé que M. Junqueras, condamné à 13 ans pour sédition, devait être libéré.

Il a immédiatement tweeté que l’Espagne  » ne devrait pas avoir à se conformer  » à l’arrêt de la CJCE.

Il a ensuite affirmé que l’Espagne devrait riposter à  » cette ingérence « , avant d’ajouter que M. Vox  » ne va pas accepter d’autres humiliations « .

M. Abascal a ensuite tweeté : « L’Espagne (comme d’autres pays) ne devrait pas se soumettre au jugement de ceux qui attaquent notre souveraineté et notre sécurité. »

Vox’s Twitter a utilisé le hashtag #EspañaLoPrimero, ou Spain First.

Vox, qui a remporté 52 sièges au Congrès lors des dernières élections, est le troisième plus grand parti d’Espagne et a vu son soutien augmenter au cours de la dernière année.

Le parti appelle au rapatriement des pouvoirs de Bruxelles vers les gouvernements nationaux mais n’a pas encore soutenu publiquement  » Spaxit « .

Selon le Daily Telegraph, le parti d’extrême droite est soumis à la pression de sa base pour faire campagne en faveur d’un référendum sur la sortie de l’UE.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found

Source : NEWSPUNCH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS