Les violeurs de l'Alabama sont maintenant moins incarcérés que les médecins qui pratiquent des avortements pour les victimes de viol -

Les violeurs de l’Alabama sont maintenant moins incarcérés que les médecins qui pratiquent des avortements pour les victimes de viol

Un geste scandaleusement draconien, l’Alabama vient d’adopter une interdiction de l’avortement, sans exception pour le viol ou l’inceste.

Le projet de loi 314 de la Chambre des Représentants – ou « Human Life Protection Act » – a été adopté au Sénat de l’État de l’Alabama après un vote de 25 à 6, mardi dernier. Le projet de loi se rend maintenant au bureau du gouverneur de l’Alabama, Kay Ivey. Si le gouverneur républicain signe le projet de loi, il deviendra loi.

Bien que le HB 314 ne laisse aucune exception pour le viol ou l’inceste, il autorise les avortements lorsqu’ils sont « nécessaires pour prévenir un risque grave pour la santé » de la femme. Le texte intégral du projet de loi se trouve ici.

Résultat de recherche d'images pour "RAPE ALABAMA"

Le projet de loi reclasse également l’avortement comme un crime de classe A, qui est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à 99 ans d’emprisonnement pour les médecins qui préforment la procédure après que le projet de loi a été adopté.
Le leader de la minorité au Sénat, Bobby Singleton, a déclaré dans le débat qui a précédé le vote :

"C'est un triste jour en Alabama. Vous venez de dire à ma fille : "Vous n'avez pas d'importance, vous n'avez pas d'importance dans l'État d'Alabama."

Le lieutenant-gouverneur Will Ainsworth a célébré l’adoption du projet de loi sur Twitter.

L’ACLU a pris le relais sur Twitter quelques minutes plus tard.

Dans un langage que les défenseurs juifs ont qualifié d' »outrageusement offensant », le projet de loi compare le nombre de vies perdues pendant l’Holocauste au nombre d’avortements pratiqués depuis Roe c. Wade, la décision historique de 1973 qui protège le droit des femmes à la procédure.

Fin avril, la Chambre des représentants de l’Alabama a approuvé le projet de loi HB314 par 74 voix contre 3. 28 des 105 représentants de l’État ont refusé de voter sur cette mesure après que les républicains eurent bloqué un amendement concernant un viol et un inceste.

Staci Fox, présidente et chef de la direction de Planned Parenthood Southeast Advocates, a qualifié le projet de loi de  » peine de mort pour les femmes de cet État « .


Depuis l’adoption du projet de loi mardi, les partisans du droit des femmes de choisir se font de plus en plus entendre sur les plateformes de médias sociaux.

Les attaques contre la légalité de l’avortement au niveau de l’État se sont intensifiées au cours de l’année dernière. Pas plus tard que la semaine dernière, le gouverneur de la Géorgie, Brian Kemp, a signé un projet de loi interdisant l’avortement après qu’un battement de cœur a été détecté. Un battement de cœur peut souvent être détecté 5-6 semaines après le début de la grossesse, ce qui est bien avant que la plupart des femmes ne sachent qu’elles sont enceintes. Georgie a été le quatrième État à adopter une nouvelle loi sur l’avortement en 2019.

Les militants anti-avortement espèrent que les récentes attaques contre les lois anti-avortement amèneront la Cour suprême à se saisir de la question, une fois de plus, dans le but de renverser Roe c. Wade. Les partisans de lois plus strictes sur l’avortement ne sont pas timides quant à leurs objectifs. En fait, la représentante Terri Collins, commanditaire du projet de loi HB314, a qualifié le projet de loi d' » attaque directe  » contre Roe v. Wade. Pas plus tard que la semaine dernière, Collins a dit : « Le coeur de ce projet de loi est de faire face à une décision prise par les tribunaux en 1973 selon laquelle le bébé dans le ventre de sa mère n’est pas une personne ».

La nouvelle loi n’entrera en vigueur que six mois après que le gouverneur Kay Ivey aura signé ce que certains appellent un Conte de servante réel.

Traduit par Dr.Mo7oG // Tous droits réservés

Source : THEMINDUNLEASHED

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS