«Les squatteurs peuvent rester dans la maison le temps qu'une décision de justice soit prise», les propriétaires doivent repartir -

«Les squatteurs peuvent rester dans la maison le temps qu’une décision de justice soit prise», les propriétaires doivent repartir

Des propriétaires ont découvert des squatteurs dans leur maison secondaire à Théoule-sur-Mer, dans les Alpes-Maritimes. Problème : ces derniers peuvent rester dans la maison, le temps qu’une décision de justice soit prise.

Ils voulaient juste se rendre dans leur maison de vacances. Mais ils ont dû faire demi-tour et rentrer chez eux, à Lyon. C’est l’histoire de ce couple, propriétaire depuis 36 ans d’une maison à Théoule-sur-Mer (Alpes-Maritimes), et qui n’a pas pu profiter de sa résidence secondaire, car celle-ci était occupée par des squatteurs. Ceux-ci avaient changé les serrures.

« Le premier soir, j’ai dormi dans ma voiture en face de la maison, en les regardant dîner sur la terrasse… », raconte Henri Kaloustian à Var-Matin . Les squatteurs, un couple et deux enfants, « n’avaient pas de quoi dormir » et quelqu’un leur a « donné les clefs », ajoute ce retraité de 75 ans.

Les squatteurs restent dans la maison

Si le couple espérait récupérer rapidement sa maison, il a vite déchanté. Lorsque les squatteurs s’absentent, la mairie propose à Henri Kaloustian et son épouse de reprendre possession des lieux, accompagnés de gendarmes et du directeur général des services de la municipalité. Ils montent leurs affaires dans leur maison mais, quelques minutes plus tard, les squatteurs reviennent.

Après quelques échanges houleux, les gendarmes reçoivent un coup de fil et ont l’ordre de laisser entrer les squatteurs, « le temps qu’une décision de justice soit prise ». Henri Kaloustian reste sans voix mais s’exécute rapidement. Il reprend ses affaires et repart pour Lyon. « Il est hors de question que je dorme à l’hôtel ou dans ma voiture comme précédemment, nous reprenons la route », confie-t-il.

Le droit concernant les maisons secondaires squattées est complexe. Il est nécessaire de prendre un avocat et de déposer plainte rapidement pour prouver qu’on est bien propriétaire des lieux. Mais cette procédure peut prendre beaucoup de temps. Et si le propriétaire essaye d’expulser lui-même les squatteurs, ces derniers peuvent porter plainte contre lui pour violation de domicile.

Source : OUESTFRANCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS