Les services de renseignements français et belges complotent une fausse attaque chimique en Syrie pour piéger la Russie

Les services secrets français et belges collaborent avec des groupes terroristes, dont les  » casques blancs « , pour organiser une attaque chimique sous un faux pavillon en Syrie afin de piéger la Russie.

Selon le ministère russe de la Défense, des agents du renseignement français et belge coopèrent avec des chefs terroristes dans la province syrienne d’Idlib.

Les militants qui occupent une grande partie de la province syrienne d’Idlib se préparent à une attaque au faux drapeau impliquant des armes chimiques, a déclaré vendredi le chef du Centre russe pour la réconciliation en Syrie, le général de division Viktor Kupchishin.
L’attentat est préparé en étroite coopération entre des agents des services secrets belges et français et des groupes terroristes, y compris la branche syrienne d’Al-Qaida rebaptisée Hayyat Tahrir Al-Sham (HTS, anciennement Al-Nusra Front). En dehors d’eux, le « pseudo humanitaire », comme l’a dit le général, le groupe des Casques blancs participe également aux préparatifs.

Un lot de gaz toxique, dont on pense qu’il est à base de chlore, a déjà été livré à un certain nombre de villages de la province d’Idlib. Le poison est emballé dans des bidons déguisés en bouteilles d’oxygène et de gaz naturel, selon l’armée russe.
Les conspirateurs ont discuté du tournage de l’attaque de faux drapeaux à venir et devraient réutiliser les images d’une récente attaque russe sur un entrepôt de drones à Idlib pour « prouver » l’implication de Moscou.

Alors que les « acteurs » se voient offrir une centaine de dollars pour avoir joué le rôle de victimes d’attaques chimiques, il est fort possible que les militants empoisonnent les gens pour de bon afin de rendre la vidéo plus « réaliste », a prévenu le responsable.

Source : NEWSPUNCH

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS