Les États-Unis ont déployé un porte-avions et une force de bombardiers au Moyen-Orient pour envoyer un message à l’Iran

Les Etats-Unis ont déployé un porte-avions et une force de bombardiers au Moyen-Orient pour envoyer un  » message clair et sans équivoque  » à l’Iran.

Le conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, a déclaré que l’administration agissait  » en réponse à un certain nombre d’indications et d’avertissements troublants et croissants  » et a déclaré que toute attaque iranienne contre les Etats-Unis ou leurs alliés se verrait opposer  » une force implacable « .

Ce déploiement intervient dans un contexte de tensions croissantes entre l’Iran et les Etats-Unis.
Cependant, le ton de la déclaration de Bolton semblait susceptible d’exacerber les tensions dans la région, et ce, quelques jours après que le gouvernement iranien eut exprimé son inquiétude face au fait que Bolton et d’autres faucons cherchaient à entraîner l’administration Trump dans une nouvelle guerre.

aircraft carrier Abraham Lincoln

Dans une déclaration écrite, M. Bolton a déclaré que les navires et les avions étaient destinés à  » envoyer un message clair et sans équivoque au régime iranien que toute attaque contre les intérêts des États-Unis ou contre ceux de nos alliés sera menée avec une force implacable « .
« Les États-Unis ne cherchent pas à faire la guerre au régime iranien, mais nous sommes tout à fait prêts à répondre à toute attaque, que ce soit par procuration, par le Corps des gardiens de la révolution islamique ou par les forces régulières iraniennes « , a déclaré le communiqué.

La rotation des porte-avions et des flottes de bombardiers se fait régulièrement. À l’heure actuelle, il n’y en a pas dans la région du commandement central des États-Unis, qui englobe le Moyen-Orient et l’Afghanistan. Le groupe d’attaque de porte-avions Abraham Lincoln a quitté sa base de Norfolk, en Virginie, le 1er avril et devait se rendre en Méditerranée pour des exercices, puis dans le Golfe.

En mars, les États-Unis ont retiré leurs bombardiers B-1 du Moyen-Orient à des fins d’entretien et de modernisation, craignant que la force de bombardement ne soit surchargée.

Bien que de tels changements dans le déploiement mondial soient effectués régulièrement, il est rare que l’annonce de tels déploiements soit faite par un conseiller en sécurité nationale plutôt que par le Pentagone.

Traduit par Dr.Mo7oG

Source : NEWSPUNCH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS