Les États-Unis exigent maintenant que tous les demandeurs de visa remettent les détails de leur compte sur les réseaux sociaux.

Le département d’État a mis en place vendredi une nouvelle réglementation pour les demandeurs de visa, exigeant la divulgation des comptes rendus des médias sociaux, une mesure qui inquiète les critiques pourrait faciliter les expulsions.

Les demandeurs de visas devront fournir une liste des noms d’utilisateur, adresses électroniques et numéros de téléphone de leurs comptes de médias sociaux lors de leur demande. Ces restrictions, qui, selon AP, toucheront jusqu’à 15 millions de personnes par an, ne s’appliquaient auparavant qu’aux candidats qui avaient été signalés par le ministère.

Dans une entrevue accordée à Common Dreams, Dan Feidt, journaliste à Unicorn Riot et défenseur de la vie privée, a émis l’hypothèse que les nouvelles règles pourraient être utilisées pour accélérer les procédures d’expulsion.

« Ils peuvent vous attribuer faussement certaines activités des médias sociaux et prétendre que vous avez menti à ce sujet « , a déclaré Feidt.

M. Feidt a ajouté qu’il croit que les nouvelles règles pourraient fournir au gouvernement une plus grande  » surface d’attaque  » pour cibler les demandeurs – en leur donnant plus de chances que le gouvernement pourrait trouver des incohérences à utiliser comme justification de l’expulsion.

« Il s’agit d’un ensemble beaucoup plus large d’informations qu’ils peuvent prétendre que vous avez potentiellement menti à propos et que vous vous en prendrez à vous « , a déclaré Feidt. « Avant, vous deviez fournir moins d’informations aux services de Citoyenneté et Immigration des États-Unis, donc il y avait moins de raisons d’être attaqué. »

Saagar Enjeti de The Hill a d’abord rendu compte de la mise en œuvre de la nouvelle politique vendredi, et le département d’État a par la suite confirmé la nouvelle à plusieurs autres organismes de presse. La nouvelle réglementation s’inscrit dans le cadre des politiques de  » vérification extrême  » annoncées dans un décret exécutif par le président Donald Trump en mars 2017. La nouvelle réglementation sur les comptes de médias sociaux a été annoncée pour la première fois en mars 2018.

Citant un responsable anonyme du département d’État, M. Enjeti a déclaré que l’administration affirmait qu’elle utiliserait les médias sociaux pour enquêter sur les menaces à l’encontre des États-Unis.

« Comme nous l’avons vu dans le monde entier ces dernières années, les médias sociaux peuvent être un forum important pour les sentiments et les activités terroristes « , a déclaré le responsable. « Ce sera un outil vital pour écarter les terroristes, les menaces à la sécurité publique et autres individus dangereux de l’immigration et de l’entrée sur le sol américain. »

Les nouvelles font suite à des rapports, y compris de Common Dreams, selon lesquels l’administration retient les migrants dans des installations surpeuplées qui sont si exiguës que les gens peuvent à peine bouger ou respirer.

Traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found// tous droits réservés

Source : THEMINDUNLEASHED

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS