Les corps de 400 enfants découverts dans une fosse commune cachée dans un orphelinat catholique

Le rapport a révélé la découverte d’un charnier contenant les corps de plus de 400 orphelins – dont des bébés, des bambins et des enfants.

L’enquête, menée par le Sunday Post et la BBC, s’est penchée sur le sombre secret de l’orphelinat catholique de Smyllum Park.

Alors que l’orphelinat – qui a fonctionné pendant un siècle et demi – a posé des pierres tombales sur les tombes des religieuses et des membres du personnel, aucune pierre ou mémorial n’a jamais enregistré la mort de ces 402 orphelins trouvés enterrés dans une seule fosse commune.

Selon le Sunday Post, la révélation que jusqu’à 400 jeunes – et quelques adultes – y sont enterrés aujourd’hui a provoqué des appels à l’enquête en cours sur les abus envers les enfants en Écosse.

Comme le rapporte la BBC, les Filles de la Charité de St Vincent de Paul, qui dirigeaient le foyer, ont refusé de commenter les conclusions de l’enquête.

L’ancien Premier ministre, Jack McConnell, qui, au nom du gouvernement écossais, a présenté ses excuses aux victimes d’abus dans les maisons de soins en 2004, a déclaré qu’il était honteux qu’elles attendent toujours la vérité et la justice, rapporte le Post.

Il a déclaré : « Il est déchirant de découvrir que tant d’enfants ont pu être enterrés dans ces tombes non marquées. Après tant d’années de silence, nous devons maintenant connaître la vérité sur ce qui s’est passé ici ».

Selon la BBC, « l’analyse des registres montre qu’un tiers des personnes décédées avaient 5 ans ou moins. Vingt-quatre des personnes décédées avaient plus de 15 ans, et la plupart des décès sont survenus entre 1870 et 1930 ».

Le Post a noté que cela signifie que « le taux de mortalité des 1 à 14 ans était d’au moins 30 décès pour 1 000 ».

« L’analyse des chiffres des registres nationaux d’Ecosse, révèle que le taux de mortalité le plus élevé chez les enfants âgés de 1 à 14 ans a été enregistré en 1901, avec 10,4 décès pour 1 000 », ajoute-t-elle.

Cela signifie que le taux de mortalité des enfants de l’orphelinat catholique était 300 % plus élevé que le taux de mortalité le plus élevé jamais enregistré pour les enfants écossais.

« Certains enfants ont été envoyés au foyer à partir d’autres endroits du centre de l’Écosse, c’est pourquoi des contrôles ponctuels ont également été effectués dans un certain nombre d’autres régions.

« Des registres d’enterrement ont été découverts à Glasgow pour deux des morts. Aucune autre région que nous avons approchée n’a pu trouver de registre d’enterrement pour les noms que nous leur avons demandé de vérifier », selon la BBC.

« Comme les Filles de la Charité ont déjà indiqué que des enfants ont été enterrés dans une parcelle non marquée au cimetière, et que leurs registres sont incomplets, on pense que tous les corps sont enterrés dans le cimetière. »

L’enquête sur le charnier a débuté en 2003 lorsque deux anciens résidents de l’orphelinat Frank Docherty et Jim Kane ont entrepris de dénoncer les violences physiques endémiques qui, selon eux, étaient régulièrement infligées à de nombreux enfants.

Docherty et Kane ont été informés par la Fille de la Charité de St Vincent de Paul que leurs dossiers indiquaient que seuls 158 enfants avaient été enterrés sur la propriété.

Cependant, Docherty et Kane, qui sont tous deux morts au début de l’année, soupçonnaient que ces chiffres étaient bien plus élevés. L’enquête de la BBC/Post prouve qu’ils avaient raison.

« Oh mon Dieu, j’ai la chair de poule. C’est choquant », a déclaré Janet, la veuve de Frank Docherty, lorsque le Post lui a communiqué les résultats de leur enquête.

« Il avait essayé pendant des années de trouver un chiffre et il n’est arrivé à rien. C’est incroyable.

« Frank a toujours craint qu’il y ait d’autres enfants enterrés là-bas et en voici la preuve », a-t-elle déclaré. « Il aurait été content que ce soit enfin sorti maintenant. »

Selon le rapport de la BBC,

L’analyse des dossiers montre qu’un tiers des personnes décédées étaient âgées de cinq ans ou moins. Très peu de ceux qui sont décédés, 24 au total, avaient plus de 15 ans, et la plupart des décès sont survenus entre 1870 et 1930.

L’un de ceux que l’on croit enterré à cet endroit est Francis McColl. Il est mort en 1961, à l’âge de 13 ans ; son certificat de décès indique qu’il est mort d’une hémorragie cérébrale.

Son frère Eddie a passé des décennies à se demander ce qui était arrivé à Francis. À un moment donné, il a entendu dire qu’il avait été frappé à la tête par un club de golf, qui sonne maintenant avec la preuve du certificat de décès.

Cependant, selon le rapport, Eddie n’a trouvé aucune trace de l’endroit où son frère a été enterré.

« C’est ridicule », dit-il. « Je n’en suis pas heureux. Qui que ce soit derrière tout ça, j’espère qu’il pourra vivre avec lui-même. »

De nombreuses allégations d’abus dans la maison de soins ont également été découvertes par File on 4 et le Sunday Post, notamment des coups, des coups de poing, des humiliations publiques et des abus psychologiques, selon le rapport.

Les Filles de la Charité de St Vincent de Paul ont refusé de s’exprimer publiquement sur ces récentes révélations.

Cependant, elles ont publié une déclaration disant : « Nous sommes les principaux participants à l’enquête écossaise sur la maltraitance des enfants et nous coopérons pleinement à cette enquête.

« Nous restons d’avis que cette enquête est le forum le plus approprié pour de telles enquêtes.

« Compte tenu des travaux en cours de l’enquête, nous ne souhaitons pas accorder d’interviews.

« Nous souhaitons à nouveau préciser qu’en tant que Filles de la Charité, nos valeurs sont totalement opposées à toute forme d’abus et nous présentons donc nos excuses les plus sincères et les plus profondes à toute personne ayant subi une forme quelconque d’abus alors qu’elle était sous notre responsabilité.

Vous trouverez ci-dessous un extrait de l’émission de 38 minutes de la BBC sur cette horrible découverte.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal FOund // Tous droits réservés

Reference: Thefreethoughtproject.com

Please follow and like us:

Une pensée sur “Les corps de 400 enfants découverts dans une fosse commune cachée dans un orphelinat catholique

  • 22 janvier 2020 à 9 h 58 min
    Permalink

    Le monde est pourri il faut l’admettre et punir ce genre de pratique avec sévérité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS