Le programme des Nations Unies pour prendre le contrôle du monde

En 2020, il est difficile de déterminer quel est l’ennemi qui fera le plus de mal à l’Amérique au cours de la prochaine décennie.

La Chine, la Russie, la Corée du Nord ? Non, ils ne sont même pas en haut de la liste de ceux qui représentent le plus de danger pour les USA.

Vous trouverez ci dessous un article traduit depuis un site web américain :

Ce sont des ennemis conventionnels, que nous pourrions combattre avec des armes conventionnelles. Malheureusement, nous avons une forme d’ennemi beaucoup plus sinistre, ou des ennemis dans ce cas, qui complotent chaque jour pour détruire notre mode de vie américain.

La plus grande menace pour les États-Unis ne vient pas des missiles dans les airs, ni des navires ou des sous-marins dans l’océan. La menace ultime vient de notre propre cour, et elle se trouve au 46e rue et à la 1re avenue, à New York.

Quand nous pensons à l’ennemi intérieur, nous avons la brochette de démocrates socialistes fous qui se présentent aux élections et qui occupent des sièges au Congrès. Puis il y a le marécage, qui comprend les chiens de poche des médias.

Mais l’État profond déviant est encore plus effrayant, parce qu’il se cache dans les mauvaises herbes, manipulant les économies et les politiques du monde entier, pour s’adapter à son programme mondialiste. Individuellement, ils conspirent tous pour modifier notre mode de vie constitutionnel en Amérique.

Mais il y a autre chose, et cela signifie aussi mettre fin à notre mode de vie. Si cela réussit, le monde entier se retrouvera dans un cataclysme de ténèbres, et probablement, la fin de l’humanité.

A la fin du chaos, des guerres et des révolutions qui en découleraient probablement, ce serait la mort de nous tous. Je vous donne

LES NATIONS UNIES
« TRANSFORMANT NOTRE MONDE :
L’AGENDA 2030 POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE »

 » Nous, chefs d’État et de gouvernement et hauts représentants, réunis au Siège de l’Organisation des Nations Unies à New York du 25 au 27 septembre 2015 alors que l’organisation célèbre son soixante-dixième anniversaire, avons décidé aujourd’hui de nouveaux objectifs mondiaux de développement durable « .

« Nous nous sommes engagés à travailler sans relâche pour la mise en œuvre complète de cet Agenda d’ici 2030. »

Au cours des dix prochaines années, l’ONU prévoit de  » mettre fin à la pauvreté et à la faim partout, de combattre les inégalités au sein des pays et entre eux, de construire des sociétés pacifiques, justes et inclusives, de protéger les droits de l’homme et de promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles, et d’assurer la protection durable de la planète et de ses ressources naturelles « .

Ils veulent une croissance économique inclusive et soutenue, une prospérité partagée (traduction : prendre à ceux qui ont et donner à ceux qui n’ont pas) et un travail décent pour tous. Un monde  » dans lequel l’humanité vit en harmonie avec la nature et dans lequel la faune et les autres espèces vivantes sont protégées « .

En d’autres termes, selon les Nations Unies, d’ici 2030, la planète entière sera une utopie. Oh joie, j’ai hâte.

Considérant que l’ONU est dirigée par une bande de dictateurs, qui penchent presque autant à gauche qu’Adolf Hitler, je ne parie pas sur leur succès. Bien que, vous pouvez parier qu’ils vont donner le meilleur d’eux-mêmes.

L’ONU établit ses propres règles et lois, leur donnant des titres accrocheurs comme la « Déclaration des droits de l’homme », et la « Déclaration du millénaire », ainsi que le « Document final du Sommet mondial de 2005 ». Ils ont construit vers cela depuis des décennies, petit à petit, pièce par pièce.

L’ONU a aussi complètement adhéré au canular du changement climatique. L’ancien vice-président Al Gore mérite un Oscar pour le travail de vente qu’il a accompli sur la scène mondiale il y a des décennies, et l’ONU en fait depuis lors un élément de son programme.

Je suis curieux de savoir comment l’ONU prévoit de s’adresser aux 1,8 milliard de musulmans dans le monde en ce qui concerne leur système de croyance sur l’égalité. Les femmes sont des citoyennes de deuxième classe et les homosexuels méritent de mourir dans la culture islamique.

Ils prévoient également de mettre fin au terrorisme d’ici 2030. Vous connaissez le vieux dicton, « tous les musulmans ne sont pas des terroristes », mais encore une fois, « pourquoi 99 % des actes terroristes sont-ils commis par des musulmans ? » J’ai hâte de voir leur plan pour mettre fin au terrorisme.

La destruction de l’Europe : Les migrants musulmans sont un cheval de Troie (et ils viendront en Amérique ensuite)

En voici une que j’aime :  » Nous chercherons à établir des bases économiques solides pour tous les pays. Une croissance économique soutenue, inclusive (un terme libéral clé) et durable est essentielle à la prospérité, cela ne sera possible que si la richesse est partagée et si l’égalité des revenus est abordée ».

Pouvez-vous dire SOCIALISME ? Êtes-vous prêt pour l’ouverture des frontières ?

Le plan de l’ONU dit que  » nous reconnaissons la contribution positive des migrants pour une croissance inclusive et un développement durable « . Nous reconnaissons également que la migration internationale est une réalité multidimensionnelle d’une grande importance pour le développement des pays d’origine, de transit et de destination, qui exige des réponses cohérentes et globales.

« Nous coopérerons au niveau international pour assurer des migrations sûres, ordonnées et régulières, dans le respect des droits de l’homme et en traitant avec humanité les migrants, quel que soit leur statut migratoire, les réfugiés et les personnes déplacées.

L’interprétation brutale, je vous emmerde l’Amérique et vos murs frontaliers.

Comme vous l’avez peut-être imaginé, l’agenda de l’ONU inclut également l’accès à des soins de santé gratuits dans le monde entier. Je me demande qui va payer pour ça, la petite souris ? Voici le lien vers ce programme de conte de fées.

Vérifiez par vous-même, puis contactez « Whitehouse.gov » et demandez au président Trump d’abolir les Nations Unies sur le sol américain.

Patrick Henry, John Adams, Thomas Jefferson et nos autres ancêtres doivent se retourner dans leur tombe. La Constitution et la Déclaration des droits des États-Unis seraient abolies sous ce prétexte d’utopie.

Tous les pays tomberaient sous le coup du droit international de l’ONU. Et oh, en passant, veuillez noter que Dieu n’est pas mentionné une seule fois dans cette diatribe de BS, ce qui est exactement ce qu’il est.

Au diable les Nations Unies, défendez le nationalisme, et que Dieu bénisse l’Amérique.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

By Sid Bowdidge, author of ‘A Rush to Judgement A Journey With Trump, God and Love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS