« Le principe de l’âge pivot n’est pas négociable » annonce Le président du groupe LaREM à l’Assemblée nationale

Le président du groupe LaREM à l’Assemblée nationale défend la mise en place de l’âge pivot annoncée par Édouard Philippe dans son discours. Mais le député laisse la porte ouverte à des propositions alternatives des syndicats.

Extrêmement attendues, les mesures de la réforme des retraites, annoncées ce mercredi 11 décembre par Édouard Philippe n’ont pas convaincu les syndicats. Notamment sur la question sensible de l’âge pivot. Pour Gilles Le Gendre, président du groupe LaREM à l’Assemblée nationale, « il ne faut pas faire de l’âge pivot un épouvantail ». »Le principe de l’âge pivot » n’est pas négociable, déclare-t-il.

Gilles Le Gendre, head of the La Republique en Marche (LREM) ruling party parliamentary group at the National Assembly, the Elysee presidential Palace after a meeting with French President, on February 4, 2019 in Paris. (Photo by LUDOVIC MARIN / AFP)

C’est « le moyen de trouver l’équilibre », défend-t-il fermement au micro de RTL. Mais le député de Paris ne ferme pas totalement la porte aux négociations. Interrogé sur la possibilité d‘étudier des solutions alternatives proposées les syndicats, Gilles Le Gendre répond par l’affirmatif.

L’annonce de l’âge pivot, synonyme d’une retraite à taux pleins à 64 ans, a été vu comme le franchissement de « la ligne rouge » par Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT. Le syndicat, pourtant favorable à un régime universel est très remonté.

« Je pense que ce n’est pas forcément définitif »
, commente Gilles Le Gendre. « Ce qui reste à négocier, c’est tout ce que nous avons mis dans le projet et qui correspond notamment à des attentes de la CFDT », ajoute-t-il. 

Source : RTL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS