Le « Père de la révolution sexuelle » a recruté des pédophiles dans les prisons et les a payés pour agresser leurs propres enfants (la Fondation Rockefeller a financé ses recherches).

Alfred Kinsey a été décrit comme un pionnier, un révolutionnaire et un avant-gardiste. Biography.com le décrit comme journaliste, biologiste, anthropologue, scientifique, universitaire, zoologiste et éducateur. D’autres publications de ce genre l’appellent entomologiste, sexologue et bien d’autres professions estimées.

Aussi nombreux que les titres donnés à cet homme étaient les attaques et les accusations portées contre lui. Pourquoi ce personnage controversé était-il à la fois aimé et détesté pour son travail ?

La pédophilie promue comme « science ».

Comme nous l’apprendrons aujourd’hui, Alfred Kinsey a été impliqué dans l’un des cas les plus notoires de pédophilie organisée qui ait vu le jour.

Pendant des décennies, Kinsey a recruté des pédophiles dans les prisons et les a payés pour abuser de leurs propres enfants et des enfants d’autres personnes afin qu’ils fassent de la « science ». Ceci a ensuite été compilé et vendu dans un livre qui est devenu viral dans le courant dominant.

Alors pourquoi Hollywood, les professeurs d’université et une grande partie de l’establishment politique lionisent-ils un homme qui a aidé et encouragé les crimes de pédophilie ? Pourquoi Liam Neeson a-t-il présenté Kinsey sous un jour positif dans le film hollywoodien de 2004 sur sa vie ?

Alfred Kinsey

Pourquoi son travail est-il le fondement des études universitaires sur le sexe ? Pourquoi la plupart de ses données statistiques sont-elles encore citées par les professionnels aujourd’hui ? Pourquoi les crimes horribles de Kinsey sont-ils presque entièrement exclus des discussions chaque fois que son travail est mentionné ?

La recherche sur le sexe de Kinsey a pris la nation d’assaut

Son livre scientifique à succès intitulé « Sexual Behavior in the Human Male », qui s’est vendu à un demi-million d’exemplaires après sa sortie en 1948, a suscité l’intérêt du public. Non seulement ce livre a frappé la curiosité du public américain, mais il a pris le monde d’assaut et on lui attribue le mérite d’avoir déclenché le mouvement de libération sexuelle dans le pays. À titre posthume, Kinsey est célébré depuis plus d’un demi-siècle comme le père de la révolution sexuelle.

Le lendemain de sa mort par pneumonie, le 26 août 1956, le New York Times publia un article décrivant l’impact du travail de Kinsey.

« Le Dr Kinsey est devenu célèbre en tant qu’auteur de la première étude scientifique de masse sur le comportement sexuel humain. A ce sujet, il a appliqué la méthode du Gallup Poll – principalement des interviews personnelles et confidentielles d’un échantillon sélectionné de la population.

« Ses conclusions ont fourni des preuves statistiques de ce que de nombreux cliniciens – et même de nombreux profanes – avaient deviné comme étant la conduite sexuelle du peuple américain aujourd’hui. Cependant, la déclaration dépouillée en caractères d’imprimerie d’affaires aussi profondément privées a titillé des millions de lecteurs de revues populaires. »

La Fondation Rockefeller a financé la recherche de Kinsey

L’article décrit ensuite le rôle financier que la Fondation Rockefeller a joué dans le financement de la recherche controversée de Kinsey. Ce détail ne devrait pas surprendre mon auditoire.

« En 1942, grâce aux fonds de la Fondation Rockefeller et au parrainage du Conseil national de recherches du Canada, il a fondé son Institute for Sex Research, Inc. et le Dr Kinsey et ses collaborateurs ont commencé leur étude statistique sur la conduite sexuelle des hommes et des femmes aux États-Unis.

« Les quatorze chercheurs ont interrogé 5 300 hommes et garçons blancs et 5 940 femmes et filles, chaque entretien comportant jusqu’à 300 questions extrêmement personnelles. Les enquêteurs ont même examiné la vie sexuelle de bébés aussi jeunes que 2 ans, en posant des questions à leurs mères. »

Le détriment du travail de Kinsey

Dans son article intitulé How Alfred C. Kinsey’s Sex Studies Have Harmed Women and Children, Robert H. Knight écrit,

« Avec sa vision bienveillante de l’abus sexuel d’enfants, Kinsey est devenu un activiste au nom des agresseurs d’enfants. En 1949, par exemple, il a témoigné devant le Sous-comité sur les crimes sexuels de l’Assemblée générale de la Californie, les exhortant à libéraliser les lois sur les infractions sexuelles. Il a plaidé spécifiquement en faveur de l’octroi de libérations conditionnelles immédiates aux auteurs présumés d’agressions d’enfants et a averti que l' »hystérie » sociale fait plus de mal aux enfants que les agressions réelles.

« Kinsey écrit : « Il est difficile de comprendre pourquoi un enfant, à l’exception de son conditionnement culturel, devrait être perturbé de voir ses organes génitaux touchés, ou perturbé de voir les organes génitaux d’autres personnes, ou perturbé par des contacts sexuels encore plus spécifiques.

« Les études d’Alfred C. Kinsey ont eu un impact profondément négatif sur les femmes et les enfants américains, affaiblissant la protection juridique contre les abus sexuels et dépeignant faussement la « libération sexuelle » comme un bien non allié, malgré une augmentation astronomique des divorces, avortements, maladies sexuellement transmissibles et abus physiques des femmes et enfants.

Kinsey a minutieusement catalogué toutes les dimensions imaginables de l’analyse de ce qu’il appelait « la sexualité des enfants ». Il s’agit notamment de l’âge moyen auquel les enfants peuvent avoir leur premier orgasme, de la durée de l’orgasme, de la durée de l’orgasme, des préférences sexuelles des nourrissons, et ainsi de suite.

Dans son livre « Kinsey : Crimes and Consequences », la Dre Judith Reisman résume le nombre de jeunes hommes victimes de Kinsey.

« Le nombre de nourrissons de sexe masculin et de jeunes garçons ayant subi une stimulation sexuelle, tel que rapporté dans le volume masculin, se situe entre 317 et 1 739 (sept filles ont subi un test similaire). Les totaux enfants-sujets peuvent être calculés de plusieurs façons, selon la façon dont les chiffres du tableau sont calculés. »

D’autres ont estimé que le nombre total d’hommes et de femmes victimes est plus proche de 2 035.

Abus systémique des mineurs

La Dre Judith Reisman poursuit en décrivant certaines des  » techniques  » utilisées par Kinsey pour étudier la sexualité préadolescente.

« Kinsey croyait que les êtres humains et leurs réponses pouvaient être catégorisés comme les guêpes à bile qu’il avait recueillies plus tôt. Cette technique taxonomique est évidente dans le tableau 31 du volume masculin, « Expérience pré-adolescente dans l’orgasme », qui est une copie conforme en théorie, structure et groupements de sa table à insectes de 1936 sur « Cynips ».

« Dans le tableau 31, Kinsey rapporte l’âge des petits garçons et leurs réponses  » orgasmiques  » aux stimuli. Bancroft prétend que les tables de garçons « méticuleuses » de Kinsey rapportent les « données » que Kinsey a reçues de King, qu’il appelait un vieux forestier « formé techniquement » et qui, selon Pomeroy et d’autres, a eu des relations sexuelles avec 800 enfants des deux sexes).

« Kinsey a déclaré que « certains des plus jeunes garçons qui ont contribué à la présente étude » ont également décrit leur « orgasme ». Cependant, les graphiques montrent que 28 des participants de Kinsey étaient des nourrissons, donc incapables de parler.

« Kinsey affirme dans le tableau 31 que l' »orgasme » a été « observé » chez un nourrisson de sexe masculin âgé de cinq mois, bien que le tableau indique également que les bébés de sexe masculin âgés de deux, trois, quatre et neuf mois ne produisent pas d’orgasmes.

« Chaque catégorie d’âge comprenait des enfants testés pour l’orgasme, c’est-à-dire que Kinsey a confirmé que 22 tout-petits jusqu’à l’âge de deux ans, étaient des sujets testés. Il a affirmé que 11 de ces gosses ont atteint leur apogée, alors que 11 autres ne l’ont pas atteint. Il aurait pu s’agir de certaines des petites victimes de Rex King, décrites par Gathorne-Hardy dans son interview dans le Yorkshire.

« Telle est l’opinion de ceux qui recueillent des « données » sexospécifiques sur 317 garçons dans le tableau 31, des hommes engagés dans « l’observation effective » des enfants. Certains des petits garçons ont été suivis pendant des années. Kinsey écrit : « Dans 5 cas de jeunes préadolescents, les observations se sont poursuivies pendant des mois ou des années, jusqu’à ce que les individus[sujets enfants] soient assez âgés pour s’assurer que le véritable orgasme était impliqué.

« En d’autres termes, au moins cinq petits garçons ont continué à être soumis à l’expérimentation « pendant des mois ou des années » afin que les scientifiques et/ou les observateurs formés techniquement puissent savoir si ce que ces hommes appelaient « le véritable orgasme » était impliqué.

Le programme de normalisation de la pédophilie

À la page cinq de Behavior Today publié le 5 décembre 1988, l’auteur affirme,

« La pédophilie… peut être une orientation sexuelle plutôt qu’une déviation sexuelle. » En fait, l’Université du Massachusetts-Amherst définit déjà les pédophiles comme une « minorité protégée » dans son code de non-discrimination, selon George Roche, président du Hillsdale College. »

Selon le Dr Joan Nelson, citée dans le livre du Dr Reisman,

« Les pédophiles sont des visionnaires qui « participent à des contacts sexuels non pas pour leur propre satisfaction, mais en réponse à la tentative d’un enfant d’acquérir des connaissances pratiques ».

« Ces visionnaires défendent les « droits de l’enfant » dans tous les domaines et « croient que les troubles qui caractérisent notre époque sont enracinés dans la répression sexuelle de l’enfance qui interdit l’expression sans âge de l’affection sexuelle ». Le Dr Nelson est le fondateur de l’Institute for the Study of Sexual Behavior. Elle décrit sa soumission d’enfant à l’inceste comme « la période la plus heureuse de ma vie ».

À la page 115, l’équipe de Kinsey décrit les avantages des contacts sexuels (incestueux ou non) avec les enfants.

« Certains contacts pré-adolescents avaient apporté des satisfactions émotionnelles qui avaient conditionné la femme à l’acceptation d’activités sexuelles ultérieures. »

« Kinsey’s Pedophiles » – Un documentaire mettant en vedette des sympathisants pédophiles

Le désormais célèbre documentaire sur le Yorkshire, intitulé Secret History : Les Pédophiles de Kinsey, dont la première a eu lieu le 10 août 1998, mettent surtout en lumière l’état d’esprit des anciens et actuels employés du Kinsey Institute et leurs intentions effrontées de normaliser la pédophilie.

Tout au long de mes exposés sur la pédophilie systémique, j’ai démontré avec force qu’il existe des réseaux de trafic d’enfants qui fonctionnent plus ou moins ouvertement. Je présente des preuves que l’agenda pédophile est déterminé à sexualiser publiquement les enfants et à normaliser leurs crimes sexuels.

Ce documentaire est un pistolet fumant qui montre les pervers malades qui promulguent ce genre de message à partir de leurs tours d’ivoire académiques et qui échappent commodément aux poursuites.

La Dre Judith Reisman a dit ceci au sujet du documentaire sur le Yorkshire.

« Kinsey’s Pedophiles, a été diffusé en Grande-Bretagne le 10 août 1998. Dans une critique, le BBC Radio Times d’Angleterre a écrit que  » ce documentaire profondément troublant… démontre clairement que Kinsey cultivait[des pédophiles dont il a présenté les crimes] comme des données scientifiques « .

« Le Daily Mail de Londres du 11 août 1998 était d’accord : « Une étude académique a admis la preuve répugnante d’un agresseur d’enfant comme si c’était une contribution scientifique respectable. » Dans l’interview du Yorkshire, Gebhard a confirmé que « certains de nos sujets », qui ont rejoint l’équipe de recherche sur la sexualité infantile de Kinsey, étaient des agresseurs d’enfants. »

L’influence pernicieuse de Kinsey et de son œuvre est vaste et la discussion d’aujourd’hui n’a fait qu’effleurer la surface. En effet, des volumes entiers ont été écrits sur ses crimes et leur influence sur la culture et le monde universitaire.

La recherche de Kinsey a jeté les bases pour que les membres de la communauté psychiatrique insistent sur le fait que la pédophilie est normale et courante, comme je l’ai mentionné dans mes autres présentations[1, 2, 3].

Pour l’instant, je vous laisse avec les pédophiles de Kinsey, si vous pouvez le regarder, et vous décider :

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Source: StillnessInTheStorm.com

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS