Le nouveau « virus mortel de la Chine » est-il une opération secrète ?

Dans chaque cas de ces tueurs potentiels, nous avons un avertissement officiel. « Ça pourrait être le plus gros. » Des millions de personnes pourraient tomber malades et mourir.

Dans chaque cas, il y a des voyageurs. « Les gens qui reviennent de X ont le virus et ils le propagent. » Dans le cas du SRAS et de la grippe porcine, les symptômes des patients étaient des symptômes typiques de la « grippe » : fièvre, fatigue, toux, faiblesse. En d’autres termes, il n’y avait aucune raison de penser que la « nouvelle maladie » était différente de la maladie traditionnelle ordinaire.

La seule et grande différence est l’affirmation selon laquelle les chercheurs ont trouvé un nouveau virus comme cause de la maladie.

Mais dans chaque cas, cette affirmation pose de sérieux problèmes.

Tout d’abord, seuls les « chercheurs officiels » sont impliqués dans la « découverte » du nouveau virus. Il n’y a pas de confirmation de la part des chercheurs indépendants. Par exemple, dans le cas du SRAS (2003), dix laboratoires appartenant à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont effectué la « découverte » de ce coronavirus. Ils étaient reliés par un circuit fermé – aucun étranger n’était autorisé.

Finalement, un biologiste canadien travaillant pour l’OMS, Frank Plummer, a déclaré à la presse qu’il était assez perplexe face à ce qu’il voyait : de plus en plus de patients atteints du SRAS n’avaient pas du tout le virus du SRAS. En fait, presque aucun nouveau patient atteint du SRAS n’avait le virus. Eh bien, quand on s’arrête et qu’on réfléchit à cet état de fait ridicule, on se rend compte qu’on ne peut pas dire qu’une personne, avec des symptômes ordinaires de type grippal, souffre d’une nouvelle maladie si elle n’en a pas la cause. Mais la presse grand public n’en a pas tenu compte et est passée à autre chose.

Dans le cas de l' »épidémie » de grippe porcine (2009), les centres américains de contrôle des maladies (CDC) ont signalé des milliers de cas en Amérique, mais la journaliste vedette de CBS, Sharyl Attkisson, a découvert que le CDC avait mystérieusement cessé de compter les cas. Comment cela a-t-il pu se produire ? Elle a trouvé la réponse dévastatrice. L’écrasant pourcentage de tests sanguins effectués sur des patients atteints de la grippe porcine revenaient des laboratoires sans aucun signe du virus de la grippe porcine ou de tout autre virus de la grippe. Cette histoire a été diffusée sur le site de CBS News, mais comme Attkisson me l’a dit dans une interview, les patrons de CBS ne l’ont pas autorisée à passer au journal télévisé national. Censuré. Et ce fut la fin de l’exposition de CBS au canular de la grippe porcine. Pourtant, comme je l’ai rapporté : environ trois semaines après que CBS ait mis fin à l’histoire, WebMD a publié un article dans lequel le CDC estimait qu’il y avait 22 MILLIONS de cas de grippe porcine aux États-Unis. Si vous avez la tête qui tourne, c’est qu’elle devrait tourner.

Le deuxième problème majeur lié à l’annonce d’une « nouvelle maladie » ou d’une épidémie est l’absence de recherche sur ce que nous pourrions appeler le « facteur d’infection ». Laissez-moi vous expliquer. Pour commencer à dire qu’un germe particulier est à l’origine d’une maladie particulière, vous devez prouver que le germe est présent dans le corps d’un patient EN GRANDS NOMBRES. Quelques petites particules virales qui flottent ici et là n’ont aucune importance. Il en faut des millions. Donc, si un médecin ou un chercheur ignorant déclare : « Eh bien, ce patient a le coronavirus, donc il a la maladie », il est loin de prouver quoi que ce soit d’utile. Où sont les tests prouvant que le patient a des millions de virus dans son corps ? Nulle part.

Le troisième problème majeur lié à l’annonce d’une « nouvelle maladie » ou d’une épidémie est le « facteur test ». Quel test est effectué sur un patient pour prouver qu’il a le « nouveau virus » dans son corps ? La plupart du temps, il s’agit d’un test d’anticorps. Restez avec moi, c’est important. Avant 1984, il était généralement reconnu qu’un test d’anticorps positif était un bon résultat. En bref, il indiquait que le système immunitaire du patient était entré en contact avec un germe et l’avait vaincu avec succès. Mais ensuite, pour plusieurs raisons, cette science a été bouleversée. Un test d’anticorps positif, à partir de ce moment-là, était la preuve que le patient était actuellement atteint de la maladie en question. Boom. Aujourd’hui, le nombre de maladies pourrait facilement être gonflé. Et ils l’ont été. Et ils le sont.

Supposer automatiquement que l’annonce d’une possible épidémie est exacte – eh bien, c’est une erreur majeure, c’est le moins qu’on puisse dire.

Le CDC et l’OMS sont dirigés par des chasseurs de virus. Faire monter un nouveau virus sur le mât est leur métier. Ils se précipitent dans une zone où une « épidémie » a été annoncée, et ils retroussent leurs manches et cherchent le virus. Ils ne prêtent aucune attention aux facteurs environnementaux, tels que l’approvisionnement en eau contaminée ou en produits chimiques toxiques, la malnutrition ou le manque d’installations sanitaires de base.

Les épidémies sont bonnes pour les affaires. Le secteur pharmaceutique, le commerce de la peur, la fermeture des entreprises de voyage, le détournement du public du commerce des événements clés, le commerce de la surveillance et de la quarantaine, etc.

Je suis sûr qu’à un moment donné, il y aura aussi merci, la Chine, pour votre domination d’une main de fer sur la population. Votre capacité à arrêter n’importe qui pour n’importe quelle raison et à tester le « virus » a peut-être sauvé la planète d’un événement d’extinction. La liberté ? Oubliez-la. La sécurité publique est l’as dans le jeu. Elle gagne à chaque fois. Nous pourrions avoir besoin d’une bonne épidémie aux États-Unis, afin de pouvoir exercer un meilleur contrôle sur les citoyens indisciplinés. Le médecin est roi. Faites ce qu’il dit. Toujours. Combien y a-t-il de vaccins maintenant ? Prenez-les tous. Tout le monde doit le faire.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour NO Signal Found // Tous droits réservés

Source et crédits : ACTIVISTPOST

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS