Le leader italien Salvini s’engage à sauver l’Europe de la mondialisation

Le dirigeant populiste italien s’est engagé à combattre l’Union européenne et à sauver l’Europe des maux de la mondialisation.

Italian leader vows to save Europe from globalism

S’exprimant lors d’une conférence de presse cette semaine, le vice-premier ministre italien Matteo Salvini a déclaré que l’UE doit rapidement modifier ses lois et règlements pour redonner « un sentiment de respect de soi » et de souveraineté à chaque pays.

« Ni moi, ni notre gouvernement n’avons l’intention de quitter l’Union européenne, mais nous sommes convaincus qu’il est nécessaire de modifier ses lois et règlements afin de rester membre de la communauté européenne avec un sentiment de respect de soi et de dignité », a déclaré Salvini en réponse à une question posée par Sputnik.

Sputnik : Mais les Italiens sont très critiques à l’égard de l’UE….

Salvini : Oui, évidemment, la réalité est plus forte que la propagande. Vous pouvez accrocher des drapeaux de l’UE sur les balcons, mais de quelle Europe s’agit-il ? Une directive qui, avec la directive Bolkestein (la directive sur le marché intérieur 2006/123/CE sur le droit du marché unique – ndlr : Spoutnik), menace 300 000 emplois, et avec les normes européennes pour l’agriculture et la pêche, des millions d’emplois ?

Une loi qui nous est imposée par la loi Fornero (loi « Fornero » – loi sur les pensions 2011, extrêmement impopulaire en Italie – ndlr Sputnik), qui nous dit que l’Italie ne peut pas réduire les impôts, qui ne fait rien pour nous aider sur la question des migrations ?

Je rappelle que le Premier ministre Giuseppe Conte a demandé une révision des normes existantes établies dans le règlement de Dublin sur la répartition des migrants depuis juin de l’année dernière – et rien… Par conséquent, les Italiens, alors que l’UE continue à les frapper à la tête, se demandent : « Pourquoi devons-nous continuer à payer pour tout ça ? »

Mon objectif principal est de sauver l’Europe, une Europe renouvelée, et Lega le fera. On nous appelle eurosceptiques, souverainistes, populistes, nazis, fascistes, racistes, xénophobes, homophobes, et ainsi de suite.

Mais c’est nous qui verserons à nouveau du sang sain dans les artères de l’Europe. Aujourd’hui, j’ai programmé la première semaine d’avril pour la première conférence publique afin de discuter de notre idée de l’Europe pour les 40 prochaines années. Nous discuterons de ces idées avec celles de nos alliés que nous prévoyons de rencontrer au Parlement à Bruxelles en juillet.

Sputnik : Comment comptez-vous développer vos relations avec de grandes puissances comme la Chine et la Russie ?

Salvini : Nous trouverons une compréhension mutuelle avec tout le monde : Chine, Russie, États-Unis, Brésil, Israël et Pologne. Nous sommes attachés à l’amour, pas à la guerre….

Traduit par Dr.Mo7oG

Source : NEWSPUNCH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS