Le dernier appel déchirant d’un garçon de 17 ans à sa mère pour lui dire qu’il rentrerait tard avant d’être décapité lors de l’exécution d’un gang

L’adolescent Keane Mulready-Woods a appelé sa mère pour lui dire qu’il rentrerait tard chez lui avant d’être décapité lors d’une exécution sauvage par un gang.

Le jeune homme de 17 ans a appelé après 18 heures dimanche dernier pour demander qu’on lui laisse de l’argent sur la cheminée de la famille à Drogheda, une ville au nord de Dublin, pour payer le taxi.

 Keane vanished on Sunday night

APPEL FINAL

Selon l’Irish Independent, Keane était soumis à un couvre-feu ordonné par la cour, ce qui signifiait qu’il devait rentrer chez lui avant la nuit.

Sa famille a déclaré qu’il respectait les règles à ce moment-là – mais tragiquement, il n’est jamais rentré.

L’adolescent a été aperçu pour la dernière fois sur un pont du centre ville de Drogheda vers 18 heures, peu avant qu’il n’appelle sa mère.

Il s’est avéré plus tard que Keane avait été victime d’un horrible coup porté par un gang lorsque sa tête a été trouvée dans une Volvo à hayon en feu à Drumcondra, Dublin.

Deux jours plus tôt, ses membres coupés avaient été retrouvés dans un sac de sport Puma jeté d’une voiture en marche à environ huit kilomètres de là, à Coolock, dans la capitale irlandaise.

Il semblerait que ses doigts aient été coupés par des membres présumés d’un gang pour éviter d’être détectés par l’ADN sous les ongles de leur victime.

La police pense qu’il a été enlevé et emmené dans une maison voisine, où il a été torturé et assassiné avant que son corps ne soit conduit sur une trentaine de kilomètres et éliminé brutalement.

LA GUERRE DES GANGS

Les détectives pensent que Keane a été sauvagement assassiné dans le cadre d’une guerre de la drogue entre les équipages basés à Drogheda, une ville au nord de Dublin.

Il aurait été recruté par un gang de trafiquants de drogue de Drogheda et aurait eu plusieurs démêlés avec la justice après avoir été accusé d’avoir pointé une arme sur un gérant de magasin, d’avoir causé des dommages criminels et d’avoir menacé une famille.

Keane était également soupçonné d’être impliqué dans un attentat à la bombe à essence contre une voiture dans une propriété municipale.

La police est maintenant à la recherche d’un meurtrier « psychopathe », son principal suspect étant un tueur à gages de 35 ans du nord de Dublin, que les policiers décrivent comme un « psychopathe » et un « tueur en série ».

Une vidéo macabre a circulé dans les médias sociaux, beaucoup croyant qu’il s’agissait du meurtre de Keane, mais les gardai ont confirmé qu’elle était fausse.

Le commissaire Christy Mangan a déclaré que la famille de Keane était bouleversée par les photos et la vidéo et a demandé aux gens de ne pas la partager en ligne.

TUEUR PSYCHOPATHE

Keane pourrait avoir été ciblé pour se venger du coup de filet de Richie Carberry en novembre 2019.

Carberry, 39 ans, a été abattu devant sa maison à Bettystown, dans le comté de Meath.

Les flics pensent que Keane a été attaqué en raison de ses liens avec certains des tueurs du gangster.

Une source l’a dit au Irish Sun : « Il y a beaucoup de paranoïa dehors et parce qu’il [Keane] travaillait pour les deux camps, il aurait été une cible facile.

« Les associés de Carberry réclamaient du sang et voulaient que quelqu’un paie de sa vie. »

Gardai pense que Keane a été attiré vers la mort après avoir rencontré ses amis dimanche.

Selon une autre source : « Nous avons affaire à des jeunes qui se sont impliqués dans quelque chose qui les dépasse et qui ne voient aucune issue.

Il y a beaucoup de paranoïa et comme il [Keane] travaillait pour les deux parties, il aurait été une cible facile. Source :

« Les gens devraient décrocher le téléphone et dire à Gardai ce qu’ils savent car ce type de violence ne fait qu’entraîner d’autres actes barbares ».

La police a qualifié ce meurtre de « brutal et sauvage ».

Le chef Mangan a déclaré : « Il y a un certain nombre de groupes essentiellement intéressés à contrôler certaines parties de la société par le biais de la cocaïne.

« Ils veulent financer leur propre style de vie par la drogue et l’intimidation. Nous n’allons pas permettre que cela se produise.

« C’est une attaque brutale et sauvage contre un enfant et c’est totalement inacceptable dans toute société démocratique normale. Le niveau de violence est choquant ».

LES FLICS RENCONTRENT LE CHEF DU GANG

Il est révélé qu’un flic de haut rang a rencontré un chef de gang irlandais l’année dernière dans une tentative désespérée d’empêcher la querelle de Drogheda de devenir incontrôlable.

Gardai a plaidé avec Owen Maguire, qui a été paralysé par un coup raté en 2018, pour mettre fin à l’effusion de sang.

Mais ses associés – dont le M. Big qui est derrière le meurtre du chef de la Real IRA, Alan Ryan – ont ignoré les appels de l’officier lors de la réunion privée.

Et après la discussion informelle, Gardai a également reçu des informations selon lesquelles la querelle ne serait pas terminée tant que les TROIS principaux ennemis des relations de Maguire ne seraient pas morts.

Un officier supérieur a rencontré Maguire et lui a demandé de l’aider à mettre fin à la querelle avant qu’elle ne devienne incontrôlable. C’était une véritable tentative de mettre fin à une querelle qui détruisait des vies à Drogheda. Source anonyme

Il s’agit notamment du tueur psychotique de Keane Mulready-Woods, le tireur qui a tenté de tuer Maguire lorsqu’il a reçu six balles en juillet 2018, et d’une autre cagoule qui a été liée à un certain nombre d’offres de meurtre sur ses associés.

La réunion a eu lieu peu avant que les associés de Maguire ne tuent Keith Brannigan le 27 août dernier à Clogherhead, Co Louth.

Trois mois plus tard, ses associés ont également assassiné Richard Carberry.

Selon une source : « Un officier supérieur a rencontré Maguire et lui a demandé de l’aider à mettre fin à la querelle avant qu’elle ne dégénère. C’était une véritable tentative de mettre fin à une querelle qui détruisait des vies à Drogheda

« Maguire n’a pas dit grand chose dans l’échange et comme il n’était pas en état d’arrestation, tout ce qu’il aurait pu dire n’aurait pas pu être utilisé dans une future procédure judiciaire.

« L’officier avait l’obligation de tout faire pour aider à mettre fin au conflit, mais sa demande a été complètement ignorée par les associés de Maguire.

« Maguire est assis à la maison et ne marchera plus jamais et il est obsédé par le fait qu’il est en fauteuil roulant. Il n’a rien d’autre à penser ».

 The remains of Keane Mulready-Woods, 17, were found in a blazing Volvo hatchback in Drumcondra, Dublin, yesterday morning
 Irish gang boss Owen Maguire, who was left paralysed in a botched mob hit in 2018
le chef du gang
 Forensic officers comb the burnt-out car for clues in Dublin
 Forensic officers at the scene of the grim discovery in North Dublin

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found

Source : THESUN

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS