Le corps momifié d’un garçon de 5 ans retrouvé dans le coffre de voiture de sa mère aux États-Unis -

Le corps momifié d’un garçon de 5 ans retrouvé dans le coffre de voiture de sa mère aux États-Unis

Dans le Wisconsin, dans l’est des États-Unis, le corps d’un petit garçon de 5 ans a été retrouvé dans le coffre de voiture de sa mère le 30 mars dernier, rapporte le Green Bay Press Gazette, un journal local.

L’enfant, handicapé, était décédé depuis des mois, selon le rapport d’autopsie. Son corps était momifié et présentait de la moisissure par endroits. Il ne pesait qu’une dizaine de kilos. La mère a été arrêtée. Elle risque jusqu’à 80 ans de prison.

La courte vie de Josias Marquez, souffrant d’une paralysie cérébrale et d’épilepsie, n’aura donc été qu’un long calvaire. Très diminué, il ne pouvait se nourrir seul. Or, sa mère, Sagal A. Hussein, 25 ans, une habitante de Howard, le nourrissait mal, voire pas du tout, et ne lui administrait plus son traitement depuis 2018, préférant lui donner pour le soigner de l’huile de CBD (une molécule présente dans le cannabis). C’est ce qu’elle a avoué aux enquêteurs.

Le sombre tableau ne s’arrête pas là. Le petit Josias était toujours très maigre et circulait dans un fauteuil roulant inadapté, ne lui apportant que très peu de confort, a expliqué une ancienne institutrice du garçonnet à la police. Il manquait régulièrement l’école et les raisons de ses absences étaient souvent vagues. Inquiète, la direction de l’établissement a alerté les services sociaux et, après plusieurs tentatives – et un rapport alarmant d’une assistante sociale – en 2018, ceux-ci n’ont finalement réussi à voir l’enfant qu’à une seule reprise, en janvier 2019.

“J’ai merdé”

La police s’est rendue une première fois au domicile de la suspecte le 26 janvier dernier, après qu’un voisin signale que deux jeunes enfants de 2 et 6 ans se trouvaient dehors sans surveillance. Les enquêteurs ont alors découvert que la mère avait un troisième enfant, Josias, mais qu’il était “absent”, a prétexté la mère une fois retrouvée. Celle avait indiqué à la police n’être sortie que 40 minutes. Les deux enfants ont néanmoins été pris en charge par les services sociaux. 

Josias était, lui, chez son père dans le Michigan, selon Sagal A. Hussein. Après enquête, aucun père n’a cependant été retrouvé dans cet État puisque l’homme séjourne en réalité en Californie. Le 26 mars, la suspecte lui a même confié “avoir merdé” et “être dans une merde noire” lors d’un appel téléphonique enregistré. 

Le père a précisé à la police avoir quitté le Wisconsin pour la Californie en janvier 2019, lassé par l’attitude de la mère. Il a également assuré s’être inquiété pour son fils lors de leur conversation téléphonique du 26 mars. Selon lui, Sagal Hussein avait honte de son fils handicapé et traitait mieux ses deux autres enfants. La suspecte ne s’affichait d’ailleurs jamais avec le petit Josias sur les réseaux sociaux.

Sagal Hussein est actuellement détenue à la prison du comté de Brown. Elle risque une peine de 80 ans de prison. Son audience préliminaire est prévue pour le 7 mai.

Source : 7SUR7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *