L’assassinat de ce professeur est-il lié à ses avancées majeures sur le Covid-19?L’assassinat de ce professeur est-il lié à ses avancées majeures sur le Covid-19? -

L’assassinat de ce professeur est-il lié à ses avancées majeures sur le Covid-19?L’assassinat de ce professeur est-il lié à ses avancées majeures sur le Covid-19?

Bing Liu, un chercheur confirmé de l’université de Pittsburgh, a été retrouvé tué par balles à son domicile samedi. Le scientifique était, selon son employeur, sur le point de faire des “découvertes majeures” sur le Covid-19. En parallèle, la police a fait une autre découverte macabre non loin de là: un homme mort dans son véhicule.

Bing Liu était un éminent assistant professeur en recherches de biologie moléculaire à l’université de Pittsburgh en Pennsylvanie. Le scientifique travaillait sur les mécanismes cellulaires à la base des infections au coronavirus. Selon ses collègues, son travail était couronné de succès et il était à l’aube d’une découverte capitale.

Meurtre suivi d’un suicide

Mais samedi, la police a retrouvé la dépouille du chercheur dans sa maison de Elm Court à 60 km de Pittsburgh. Bing Liu présentait des impacts de balles dans la tête, le cou, la poitrine et les membres. Selon la police, l’auteur est un autre homme qui s’est ensuite ôté la vie dans son véhicule non loin de l’habitation de la victime. Selon la chaîne locale Actions News 4, le tireur, âgé de 46 ans, s’appelait Hao Gu.

Les enquêteurs pensent que les deux hommes se connaissaient et ajoutent que les origines chinoises de la victime n’ont aucun lien avec son assassinat. Ils s’interrogent par contre encore sur le ou les mobiles de ce meurtre suivi d’un suicide.

Suicide d’une urgentiste

Les États-Unis relataient également il y a peu le suicide d’une médecin urgentiste réputée qui travaillait en première ligne dans l’unité Covid d’un hôpital de Manhattan. Le père de Lorna Breen, médecin lui aussi, a commenté son décès dans The New York Times: “Elle tentait de faire son job, et elle en est morte”. Selon lui, sa fille avait elle-même contracté le coronavirus mais était retournée travailler après à peine une semaine et demie de convalescence. L’hôpital l’avait alors renvoyée chez elle. Son père l’avait ensuite accueillie chez lui à Charlottesville en Virginie, où la femme de 49 ans a commis l’irréparable.

Chutes suspectes de scientifiques en Russie

En Russie, trois médecins et chercheurs ont curieusement chuté en tombant ou sautant de leur fenêtre au cours des dernières semaines. Deux d’entre eux sont décédés, le troisième est dans un état critique. L’affaire a été très médiatisée car avant les drames, ils s’étaient tous montrés critiques envers la gestion du gouvernement de la crise sanitaire. Selon des proches, il s’agit de suicides et tentative de suicide liés à la pression professionnelle liée à la crise du coronavirus. Mais The New York Times craint lui que leur mort ne soit le fait du gouvernement en raison des critiques qu’ils ont osé émettre publiquement.

Source : SUDINFO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *