La propagande et l'Islam aux USA : Ce qu'on ne vous dit pas -

La propagande et l’Islam aux USA : Ce qu’on ne vous dit pas

La propagande est la roue par laquelle le gouvernement dirige l’autobus d’une nation en général, elle la conduit à la guerre ou la fait tomber de la falaise de l’humanité.

Il est étonnant de voir combien de personnes qui sont par ailleurs des êtres humains rationnels suivront aveuglément le troupeau sur la question de savoir à quel point un ennemi national perçu comme sous-humain est.

On montre sans cesse à la population américaine des images des atrocités commises par des fanatiques ou des hommes arabes qui brûlent des drapeaux américains. Le problème, bien sûr, est que cela n’est pas du tout représentatif de la population islamique du monde. Y a-t-il des musulmans qui emploient le terrorisme ? Bien sûr. Y a-t-il des chrétiens qui emploient le terrorisme ? Oui, bien sûr. Il y a même des bouddhistes qui emploient le terrorisme.

Des faits généraux sur l’Islam pourraient aider à briser le noeud coulant de la propagande de guerre qui pèse sur l’Amérique.

Voici une liste de déclarations que ce journaliste a vues sur les médias sociaux, suivie des données permettant de mettre cette déclaration en perspective.
« Tous [ou la plupart] des musulmans sont des terroristes. »

Il y a 1,6 milliard de musulmans dans le monde.

L’organisation ISIS (État islamique d’Irak et de Syrie), qui a été décrite comme le  » groupe terroriste le plus riche du monde « , ne pouvait déployer qu’entre 7 000 et 15 000 soldats dans sa lutte pour créer une patrie fondamentaliste. Même en prenant l’estimation la plus élevée de leurs effectifs, cela signifie que moins d’un musulman sur 106 000 dans le monde entier était réellement prêt à prendre les armes et à se battre pour le rêve fondamentaliste. L’armée irakienne, cependant, peut déployer 250 000 soldats pour lutter contre cette vision fondamentaliste. Ce chiffre n’inclut pas les forces irrégulières alliées à l’armée irakienne.

La prémisse selon laquelle tous les musulmans sont des terroristes ne tient pas debout si l’on se contente d’étudier les chiffres. Ce n’est pas une majorité de musulmans. Ce n’est même pas 1 p. 100 des musulmans.
« Les musulmans veulent la loi de la Charia. »

Bien que de nombreux musulmans croient en la charia, ce qui est considéré comme une loi de la charia n’est pas universel.

Au Liban, qui est considéré comme un foyer de terrorisme islamique depuis l’attentat à la bombe contre l’ambassade américaine à Beyrouth, 38% des musulmans ne croient même pas que c’est la Parole de Dieu. Parmi ceux qui croient que c’est la Parole directe de Dieu, seulement 29% croient qu’il faut en faire le système juridique du pays, et une majorité de musulmans libanais ne croient pas que la loi de la Charia devrait s’appliquer aux non-musulmans. Même parmi ceux qui croient de tout cœur à la charia, ils ne croient pas nécessairement à certains des aspects les plus violents. Le crime d’adultère est punissable par la lapidation en vertu de certaines formes de la charia. Un calcul rapide et simple montre qu’au Liban, moins de 3 % des musulmans croient que la punition devrait être appliquée à l’ensemble de la population. Pendant ce temps, au cœur de l’Amérique, un candidat politique a défendu ou approuvé en silence l’idée de lapider les homosexuels. La grande majorité des musulmans croient que la charia devrait être utilisée pour régler les conflits familiaux ou de propriété entre les musulmans.

Certains pays ont des taux plus élevés de croyance dans l’utilisation de la charia, et d’autres ont des taux plus faibles. Le Liban a été choisi parce qu’il se situe dans la moyenne en ce qui concerne les moyennes.
« Ils battent leurs femmes. »

Premièrement, la phase même  » leurs femmes  » suggère que l’individu pourrait se rapprocher des éléments plus radicaux de l’Islam en ce qui concerne la croyance que les femmes sont des biens. Oui, certains hommes musulmans battent « leurs femmes ». Aux États-Unis, 25 % des femmes seront battues par  » leurs hommes  » au cours de leur vie. Ce n’est pas une question islamique, c’est une question qui découle de l’idée que les femmes sont une propriété et qu’elles appartiennent en quelque sorte aux hommes.

Si cela justifie une guerre, les États-Unis pourraient envisager d’envahir Belfast, où 60 cas de violence familiale sont signalés chaque jour.
« Ils sont coincés à l’âge de pierre, et ils veulent y rester. »

Cette déclaration marginalise les milliers d’hommes et de femmes musulmans qui sont en prison pour avoir tenté de changer leur gouvernement et ceux qui sont morts lors de cette tentative. Dans le monde arabe, des prisonniers politiques sont assis en train de pourrir pour avoir tenté d’apporter des changements dans leurs pays. Ils sont musulmans. Quatre princesses saoudiennes ont été affamées par le roi pour s’être prononcées en faveur des droits des femmes. D’innombrables journalistes et blogueurs sont assis derrière les barreaux pour remettre en question leur gouvernement. Le gouvernement américain soutient continuellement ces dictatures brutales par des transactions d’armes de plusieurs millions de dollars et maintient le pouvoir dans les mains de ceux qui ne veulent pas de changement.
« Mohammed était un pédophile et sa femme n’avait que 6 [ou 7] ans. »

La plupart des historiens s’accordent à dire qu’Aïcha et Mohammed se sont mariés après qu’elle ait atteint la puberté. Ils situent son âge, en moyenne, autour de 13 ans au moment du mariage, bien qu’elle ait pu être fiancée avec lui beaucoup plus tôt. Les Américains doivent garder à l’esprit que, même s’ils n’avaient peut-être pas entendu parler de l’islam avant le 11 septembre, Mahomet vivait au début des années 600 de notre ère. Le roi Jean d’Angleterre a épousé une jeune fille de 12 ans vers 1198. L’amour de Roméo, Juliette, n’avait que 13 ans.

Aucun sous-ensemble de personnes n’est plus détesté en Occident que les pédophiles. Une tentative de faire passer le fondateur de l’ennemi perçu pour un pédophile serait certainement bénéfique pour l’effort de guerre.

« Les musulmans prennent des enfants mariés et violent les enfants. »

Est-ce que cela se produit dans le monde musulman ? Bien sûr. Ça se produit aussi aux États-Unis, généralement au cœur de l’Amérique. L’Église catholique est bien connue pour ses abus envers les jeunes. Encore une fois, c’est un problème mondial, pas un problème islamique.

Il n’y a pas un seul pays du Moyen-Orient qui figure parmi les 20 premières nations avec une forte prévalence de mariages d’enfants.
Conclusion :

La plupart des informations diffusées par les médias sociaux ne sont tout simplement pas exactes.

Elle ne sert qu’à planter dans la psyché américaine l’idée que les États-Unis doivent d’une manière ou d’une autre sauver les musulmans d’eux-mêmes. Le but de cette propagande est de faire croire aux Américains que les musulmans sont en quelque sorte des gens inférieurs. Après tout, il est plus facile de condamner des gens à mourir dans des frappes aériennes s’ils ne sont pas vraiment humains.

Avant de cliquer sur le bouton de partage ou de retweet d’un article incendiaire, essayez de déterminer si l’information présentée est une représentation exacte du monde musulman, ou si vous ne faites que favoriser la marche du gouvernement vers la guerre.

Le monde islamique n’est pas sans problèmes. La lutte pour l’égalité des droits des femmes et des homosexuels continue de rencontrer barrage après barrage dans les rues d’Amman, de Damas, de Riyad et de Téhéran ; cependant, si les États-Unis cherchent à utiliser cela comme justification d’une intervention, peut-être devraient-ils envahir le Mississippi ou l’Arkansas.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

By Justin KingCreative Commons / The Anti-Media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS