La mondialisation rejetée : Les partis anti-capitalisme remportent une grande victoire aux européennes -

La mondialisation rejetée : Les partis anti-capitalisme remportent une grande victoire aux européennes

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Les partis anti-capitalisme ont remporté des victoires historiques lors des élections européennes de dimanche, alors que des millions de citoyens à travers le continent ont massivement rejeté le mondialisme.

Les partis eurosceptiques ont réalisé des progrès significatifs lors des élections européennes. En France, au Royaume-Uni et en Autriche, les partis nationalistes ont dépassé leurs homologues pro-UE.

Rapports Rt.com : En conséquence, le bloc pro-européen PPE et l’alliance sociale-démocrate S&D ont maintenant perdu leur majorité combinée.

La défaite des partis du statu quo du bloc  » n’est vraiment pas surprenante quand on regarde le tableau d’ensemble « , a déclaré Uli Brueckner, professeur d’études européennes à l’Université Stanford de Berlin, à la RT.

Selon M. Brueckner, les résultats des élections remettent sérieusement en question le discours de Bruxelles sur une Europe unie et intégrée.

« Dans le passé, nous avons eu un consensus sur le discours général selon lequel l’intégration européenne en tant que telle est une bonne chose, parce qu’elle apporte la paix, la stabilité, la prospérité, et nous ne sommes en désaccord que sur certaines différences idéologiques – à savoir si elle est assez propre, si elle est assez juste, si elle est pro-entreprise ».

Les partis eurosceptiques ont brisé ce consensus, a noté Brueckner, ajoutant que les mouvements politiques à travers le continent considèrent désormais le bloc  » non pas comme la solution[pour l’Europe], mais le problème « .

L’élan contre les partis de l’establishment européen s’est certainement fait sentir en France, où le Rallye national de Marine Le Pen a battu de justesse le parti centriste du président Emmanuel Macron, En Marche.

Dennis Franceskin, un représentant du Rassemblement national basé à Washington, a déclaré que le succès des partis eurosceptiques révèle une insatisfaction croissante au sein du bloc. « La structure de l’Union européenne est un échec », a déclaré Franceskin à RT.

La rivalité politique entre le mouvement eurosceptique grandissant et le bloc pro-Bruxelles peut être qualifiée de « bon sens » ou de « mondialisme », selon Maximilian Krah, un homme politique qui appartient à l’Alternative pour l’Allemagne (AfD).

Parlant des gains électoraux réalisés par son propre parti, Krah a accusé l’establishment politique de son pays d’être imperméable aux besoins des Allemands ordinaires. « Nous avons nos racines dans les zones rurales avec les gens ordinaires, et ils ont les médias de masse et les grandes entreprises « , a-t-il dit.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Source : NEWSPUNCH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *