Jeanne Balibar insulte Macron en plein direct : « C'est vraiment un pur s..... ce mec » -

Jeanne Balibar insulte Macron en plein direct : « C’est vraiment un pur s….. ce mec »

Invitée sur le plateau de « Clique », mardi 7 janvier, une célèbre actrice a perdu son calme et n’a pas hésité à tacler le président de la République, Emmanuel Macron.

Mardi 7 janvier, Jeanne Balibar était sur le plateau de « Clique », pour présenter son nouveau film, « Merveilles à Montfermeil », qui sortira en salle le mercredi 8 janvier prochain. L’actrice, césarisée pour son interprétation de Barbara, a cependant perdu son calme en revoyant un discours d’Emmanuel Macron datant de mai 2018, diffusé lors de l’émission. « Encore lui ! », a d’abord lancé avec humour la comédienne.


Sur l’extrait, le président de la République réagit au plan pour les banlieues élaboré par Jean-Louis Borloo. « Quelque part ça n’aurait aucun sens que deux mâles blancs, ne vivant pas dans ces quartiers, s’échangent l’un un rapport et l’autre disant, « on m’a remis un plan, je l’ai découvert ». Ce n’est pas vrai, ça ne marche plus comme ça. Les gens qui y vivent, qui font, parfois depuis des décennies, ce sont des acteurs de ces sujets », déclarait alors Emmanuel Macron.


« Deux mâles blancs ? C’est ça qu’il a dit ? », a alors demandé Jeanne Balibar, visiblement interloquée. « Est-ce que je peux dire un truc que mes enfants m’ont demandé de dire sur Clique ? », a-t-elle poursuivi. « C’est vraiment un pur schlag ce mec ». La remarque a beaucoup amusé le public, ainsi que Ramzy Bedia, également invité sur le plateau. Mouloud Achour a également applaudi les propos de l’actrice.

Mais au fait, c’est quoi un « schlag »? Dans la banlieue parisienne, on utilise cette insulte à propos de quelqu’un d’instable, inadapté à son époque, qui inspire le dégoût et ne fait rien de sa vie..

Il y a quelques jours, Jeanne Balibar avait déjà taclé Emmanuel Macron, se moquant de lui après qu’il s’est dit bouleversé par « Les Misérables » de Ladj Ly, un film sur les quartiers difficiles. « Tant qu’il n’y a pas de bouleversement de la politique fiscale, ça ne sert à rien d’aller voir un film et de dire : « Je suis bouleversé ». C’est de la merde », avait-elle déclaré. 

Source : LADEPECHE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *