«Je ne comprends pas qu’on puisse se débarrasser de son chien de la sorte»: honteux en France, un labrador retrouvé mort dans une poubelle (photos) -

«Je ne comprends pas qu’on puisse se débarrasser de son chien de la sorte»: honteux en France, un labrador retrouvé mort dans une poubelle (photos)

Un cadavre de chien a été retrouvé par un passant ce dimanche dans une poubelle à Barbaste, en Aquitaines. Les images de l’animal ont provoqué un vif émoi sur les réseaux sociaux.

«Je ne comprends pas qu’on puisse se débarrasser de son chien de la sorte»: honteux en France, un labrador retrouvé mort dans une poubelle (photos)

Facebook Philippe Grodecoeur

C’est Philippe Grodecoeur qui a fait la macabre découverte. Alors qu’il circulait au volant de sa voiture dans la commune de Barbaste, il est passé devant des containers à poubelle. Là, un détail l’a interpellé : dépassant d’un sac-poubelle, il a aperçu les pattes d’un chien. « J’ai pensé halluciner », raconte l’homme à nos confrères de Sud-Ouest.

Intrigué par la scène, il a fait marche arrière et a découvert la carcasse d’un labrador beige dans les ordures. Une bien triste scène, dont il a posté des images sur les réseaux sociaux. « Je ne comprends pas qu’on puisse se débarrasser de son chien de la sorte », ajoute Philippe à nos confrères.

Il confie avoir tenté de prévenir les collectivités locales, sans succès. Selon nos confrères de Sud-ouest, la mairie de Barbaste a malgré tout décidé de procéder à l’enlèvement du chien pour l’emmener chez un vétérinaire. Grâce au tatouage de l’animal, son propriétaire a pu être identifié. Ce dernier a tenté de s’expliquer, mais « ses explications n’ont semble-t-il pas convaincu grand monde », écrit le journal. La mairie a donc porté plainte pour maltraitance animale.

Sur les réseaux sociaux, la publication de Philippe a provoqué un vif émoi. « Je ne sais pas quel est l’avenir de l’humanité quand on voit cela », écrit l’homme. De nombreux internautes ont réagi, s’indignant d’une telle cruauté. « Les dépouilles d’animaux domestiques que l’on soit propriétaire ou que l’on a découvert ceux-ci accidentés sur la voie publique doivent être amenés à un vétérinaire en vue de les faire incinérer par un centre agréé. Tout dépôt de cadavres dans des bennes à ordures ou sur la voie publique est puni d’une amende de 3750€ », précise de son côté la SPA.

Source : SUDINFO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *