« J’ai dormi à l’étage….à côté des toilettes » : Les flics ont enchaîné grand-mère dans une cage pendant des jours

Dallas, TeXas : Dans le pays de la liberté, en un mois seulement, TFTP a rapporté deux cas distincts de grands-mères enlevées par la police et jetées dans des cages pour avoir transporté du pétrole CBD entièrement légal pour traiter leur arthrite. Cela malgré la loi fédérale sur l’agriculture qui a légalisé la CDB à partir du chanvre à travers le pays.

Bien que l’arrestation dont nous avons parlé plus tôt cette semaine d’une arrière-grand-mère à Disney World qui transportait du CBD était déjà assez flagrante, l’histoire de Lena Bartula, 71 ans, est tout à fait horrible.

Bartula, une artiste accomplie de Fort Worth, qui vit maintenant au Mexique, traversait l’aéroport international de Dallas/Fort Worth lorsqu’elle a été arrêtée par la police pour avoir transporté du pétrole CBD entièrement légal.

Lorsque la police l’a approchée pour la première fois, Bartula n’y croyait pas et pensait même qu’ils plaisantaient.

« Je crois que j’ai failli rire tout haut, parce que je pensais que ce n’était pas vraiment possible « , a déclaré Bartula dans une interview sur Skype avec NBC 5 Investigates.

Mais en plaisantant, ils ne l’étaient pas, et son incrédulité est devenue une réalité cauchemardesque lorsque la police a commencé à lui mettre les menottes aux poignets.

Bartula se souvient d’avoir été menotté et emmené de l’aéroport à la prison de l’aéroport DFW où « j’ai dormi sur le sol, la tête à côté des toilettes ».

Ce qui est encore plus troublant que de simplement mettre en cage la grand-mère innocente, c’est le fait que des agents l’ont menottée pour qu’elle ne puisse plus bouger. Comme NBC 5 l’a fait remarquer, elle a dit que ses bras et ses jambes étaient enchaînés et qu’elle a été transférée à la prison du comté de Tarrant à Fort Worth pour passer une autre nuit derrière les barreaux, puis faire face à une accusation criminelle de drogue.

« Je n’avais aucune idée de ce qui allait m’arriver », se souvient Bartula. Et elle a raison. Les femmes qui sont arrêtées au Texas finissent souvent par subir des traitements horribles ou, comme dans le cas de Sandra Bland, par mourir.
D’après les rapports de NBC DFW :

Les avocats de l'industrie de la CDB ont déclaré que les autorités fédérales n'ont pas le droit de détenir quelqu'un avec le produit. Ils soutiennent que la production de chanvre a été légalisée en décembre avec l'adoption du projet de loi fédéral sur l'agriculture.

Mais les douaniers ont déclaré qu'ils étaient encore en train de mettre en œuvre les nouvelles règles fédérales et que, pour l'instant, les produits contenant du THC sont toujours interdits aux points d'entrée, comme celui de l'aéroport DFW.

Selon le rapport, il y a un an, les arrestations pour CBD à l’aéroport étaient  » presque inexistantes « , a déclaré à NBC 5 Cleatus Hunt Jr, directeur du port de zone pour le U.S. Customs and Border Protection à DFW.

« Mais au cours des six derniers mois, le taux d’interception a grimpé en flèche, a dit M. Hunt.

La seule chose à changer au cours des six derniers mois, c’est l’adoption du projet de loi agricole qui a rendu le chanvre industriel légal dans les 50 États. Il semble que la police se retrouve dans un environnement riche en cibles maintenant que de plus en plus de gens tentent de voler avec cette huile végétale tout à fait légale. Après tout, l’Etat va gagner beaucoup d’argent en enfermant les grands-mères pour le CBD tout en collectant l’argent de la caution et les frais de justice pendant le processus.
Bien que Bartula ait passé deux jours enchaîné dans une cage pour le pétrole CBD, la bonne nouvelle est que le grand jury a été assez intelligent pour prendre la bonne décision. Lorsqu’elle s’est présentée devant le grand jury qui a vu l’absurdité totale de son arrestation, ils ont refusé de renvoyer un acte d’accusation.

Malheureusement, Bartula, qui a besoin de ce CBD pour améliorer ses douleurs articulaires, ne volera plus avec lui de peur d’être kidnappée, mise en cage et menottée pour cela – encore une fois.

« J’ai prévenu tout le monde que je connais, parce que la plupart des gens de mon âge, avec mon genre de douleurs et de douleurs, prennent cela, » dit Bartula. « Ils s’y fient. »

Voir le reportage vidéo ICI.

Traduit par Dr.Mo7oG // Tous droits réservés

Source : ACTIVISTPOST

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS