Italie : une fillette de 10 ans meurt après un “jeu du foulard”sur TikTok -

Italie : une fillette de 10 ans meurt après un “jeu du foulard”sur TikTok

En Italie, une Sicilienne de 10 ans est décédée après avoir participé à un « jeu du foulard » sur le réseau TikTok. Une enquête a été ouverte par le parquet de Palerme pour « incitation au suicide ».

Antonella, jeune Sicilienne de 10 ans, a perdu la vie jeudi après avoir participé à un défi vidéo sur l’application sociale TikTok. Une activité pour le moins macabre puisqu’il s’agit du “jeu du foulard”, déjà à l’origine de nombreux décès. Ici, rapporte RTL.fr, le principe était de tester sa résistance à l’asphyxie en s’étranglant avec une corde ou une écharpe. La fillette s’était apparemment enfermée dans la salle de bains familiale où elle allait s’étrangler avec la ceinture d’un peignoir tout en se filmant.

Morte après un “jeu du foulard” sur TikTok : “nous n’en savions rien”

Les parents d’Antonella l’ont retrouvée par terre et dans le coma. Confiée au service d’urgence de l’hôpital pédiatrique de Palerme, la petite fille n’a pu être ranimée. C’est l’une de ses sœurs, âgée de 9 ans, qui a expliqué à leurs parents le défi auquel Antonella venait de s’adonner. Auprès du quotidien italien La Repubblica, le père de la victime a déclaré ne pas s’être douté que sa fille pouvait être intéressée par de telles choses : “Nous n’en savions rien. Nous ne savions pas qu’elle participait à ce jeu. Je savais qu’Antonella allait sur TikTok pour des chorégraphies, pour voir des vidéos. Mais comment pouvais-je imaginer cette atrocité ?”

Enquête ouverte pour “incitation au suicide”

Les parents d’Antonella ont décidé de faire don de ses organes pour que “d’autres enfants puissent vivre grâce à elle”. Le parquet de Palerme a, de son côté, ouvert une enquête pour “incitation au suicide”. Le téléphone de la fillette a été saisi afin de déterminer les circonstances précises du drame. On notera qu’Antonella avait pu télécharger l’application en dépit de son interdiction aux moins de 13 ans. La plate-forme a diffusé un communiqué dans lequel elle dit être prête à répondre aux sollicitations des enquêteurs : “La sécurité de la communauté TikTok est notre priorité absolue, nous sommes à la disposition des autorités compétentes pour collaborer à leur enquête”.

Source : 24matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *