Italie : un homme tue sa petite amie médecin parce qu’il pense qu’elle lui a transmis le coronavirus

Finalement, après une batterie de tests, il s’est avéré qu’aucun des deux n’était atteint du Covid-19. 

La crise du coronavirus donne lieu à de sinistres faits divers. Ce jeudi 2 avril, le Daily Mirror rapporte qu’un infirmier italien de 28 ans aurait tué sa compagne, une médecin de 27 ans, parce qu’il pensait qu’elle lui avait transmis le Covid-19. Le couple travaillait dans un hôpital de Messine, en Sicile, et aidait à lutter contre la pandémie qui frappe durement l’Italie. C’est le jeune homme, prénommé Antonio de Pace, qui a appelé la police pour les prévenir de l’assassinat de sa petite amie, Lorena Quartana. 

« Je l’ai tuée parce qu’elle m’a transmis le coronavirus »

Les forces de l’ordre ont découvert le corps gisant de celle qui était fraîchement diplômée sur le sol de l’appartement qu’elle partageait avec son compagnon. Ce dernier a tenté de mettre fin à ses jours, mais les ambulanciers et le personnel de l’hôpital où il a été amené ont pu lui sauver la vie. « Je l’ai tuée parce qu’elle m’a transmis le coronavirus », a-t-il ensuite avoué au procureur local Maurizio de Lucia. D’après les premiers tests réalisés, aucun des deux n’était pourtant atteint du Covid-19. 

Quelques jours plus tôt, Lorena Quartana avait partagé un rapport qui dénonçait la mort de plus de 12 000 médecins en Italie. Une vague de décès qu’elle jugeait « inacceptable ». Elle ajoutait : « Maintenant, plus que jamais, nous devons faire preuve de responsabilité et d’amour pour la vie. Vous devez faire preuve de respect pour vous-mêmes, vos familles et votre pays »

Source : VA

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS