Inde : la police bat les personnes qui ne respectent pas le confinement (vidéos)

Avec seulement 500 cas confirmés à la date de mardi, le Premier ministre indien Narendra Modi a déclaré dans un discours prononcé tard dans la nuit qu’à partir de minuit (à l’époque, à quelques heures d’ici), l’ensemble du pays, qui compte entre 1,3 et 1,4 milliard de personnes, serait placé sous une stricte quarantaine.

Les personnes ne seraient autorisées à sortir qu’une fois par jour pour acheter de la nourriture, et seulement pour des voyages destinés à acheter des produits essentiels comme des médicaments ou à consulter un médecin.

Modi a affirmé que le verrouillage de 21 jours serait nécessaire pour éviter de faire reculer l’Inde de « 21 ans »en arrière, et a fait valoir que « pour sauver l’Inde, pour sauver chaque citoyen, vous, votre famille… chaque rue, chaque quartier est mis en quarantaine ».

Moins d’un jour plus tard, des images et des vidéos de la police indienne battant des citoyens pris en flagrant délit de violation du confinement, ou peut-être accusés à tort de quitter la maison pour des raisons frivoles alors qu’ils étaient réellement en train d’acheter de la nourriture.

Alok Barman, un employé de maison qui travaille dans le sud de Delhi, a déclaré avoir été battu par les flics lorsqu’il s’est aventuré dans la périphérie de la ville pour essayer de trouver de la nourriture, selon des dépêches citées par le NYP.

« Certaines maisons dans lesquelles je travaille m’ont payé un peu d’argent et j’ai pensé qu’il était préférable d’avoir de la nourriture dans la maison. Mais la police nous a attaqués avec des bâtons et nous a battus », a déclaré Barman. « Maintenant, nous n’avons plus rien à manger. »

Un autre local, Tarique Anwar, a déclaré être sorti acheter du lait et des légumes dans une épicerie du quartier Jamia Nagar de Delhi, mais a été arrêté par la police, qui lui a ordonné de faire demi-tour. Le propriétaire d’une boucherie, dont le nom n’a pas été donné, a déclaré que la police l’avait battu pour avoir ouvert son magasin mercredi, alors qu’il pensait qu’il était protégé en tant que commerce essentiel.

« Ils ont chargé à l’intérieur et ont commencé à abuser et à me battre », a déclaré le propriétaire du magasin.

Certaines des vidéos montrent la police forçant les habitants à faire des exercices inconfortables comme des squats.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found

Source : ACTIVISTPOST

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS