Ils veulent normaliser la pédophilie : Une Conférence secrète de 2011 dévoilée

Cela semble extrême, n’est-ce pas ? Mais c’est vrai.

Et si l’enseignement sur les LGBT dans les écoles ne consistait pas vraiment à enseigner la « tolérance « , mais à préparer le terrain pour que ces élèves soient exposés à la sexualisation sous le couvert de l’éducation.

Ce n’est pas, c’est simplement de l’endoctrinement, et pour les plus sinistres, de la pédophilie. Oui, il y a en fait un mouvement LGBTP (P pour pédophile). NAMBLA serait si fier.

Je ne parle pas non plus de l’homosexuel moyen qui veut juste vivre sa vie. En tant que conservateur, je crois que les gens peuvent faire ce qu’ils veulent tant que cela n’affecte pas les autres négativement.

Et bien que personnellement je ne crois pas au  » mariage  » gai, mais que je sois pour l’union civile, si les gens veulent avoir des relations de même sexe, tant qu’ils n’essaient pas de me forcer la main ou de changer ma façon de vivre ou mes croyances, je m’en fiche.

Même un mec qui veut se déguiser en fille, même si je trouve ça bizarre et que c’est probablement un trouble mental, je m’en fiche.

Mais ce qui s’est passé, c’est que la  » lutte pour l’égalité  » qui était le mantra du mouvement original des droits des homosexuels a été détournée pour inclure les bisexuels et les transgenres, et actuellement, les pédophiles, bien que de façon moins exubérante.

Les gais devraient être horrifiés, après tout, l’argument a toujours été que  » ce n’est pas une question de sexe, c’est une question de qui je suis « .

Eh bien, si être gay n’est pas une question de  » sexe « , alors pourquoi diable inclure le bisexualisme ? De plus, l’homosexuel moyen sait quel est son sexe, pourquoi se laissera-t-il assimiler à ceux qui souffrent de troubles mentaux ?

Une photo récente d’un  » drag kid « , en l’occurrence un garçon habillé en fille, représenté avec un drag queen adulte nu (homme qui s’habille en femme), a suscité l’indignation, à juste titre, et met en évidence l’insidieux mouvement moderne de  » tolérance  » des personnes  » transgenres « .

L’enfant, Young Nemis, 8 ans, dont le nom de drag est « Queen Lactacia », … maquillée en drag queen et vêtue d’une robe noire, pose pour une photo avec la gagnante de la saison 7 de la « RuPaul’s Drag Race », Violet Chachki.

Sur la photo choquante, Violet ne porte rien d’autre qu’une paire de talons et un petit morceau de tissu recouvrant ses parties génitales’, Et au premier coup d’œil, on dirait presque que l’adulte touche l’enfant sur le derrière de manière sexuelle, alors que l’enfant regarde coquettement l’appareil photo.

Bien que l’adulte Chachki affirme que l’histoire pour laquelle la photo a été prise était en fait contre la sexualisation des enfants, comment pourrait-il en être autrement ?

Un autre drag kid Desmond, alias Desmond l’Étonnant, âgé de 10 ans, a été présenté sur Good Morning America comme si le fait d’être un garçon qui s’habille comme une femme flamboyante dans un spectacle de vaudeville était la meilleure chose qui soit depuis le pain tranché.

Et comme on peut le voir dans une vidéo sur YouTube, il a non seulement été autorisé à faire un strip-tease dans un bar gay, en recevant des billets de dollars jetés par des hommes gays plus âgés, mais il y a aussi une vidéo de lui avec Michael Alig, un ancien dragueur qui était en prison pour le meurtre d’un de ses amis (Alig aurait injecté du Drano dans les veines de son colocataire), agissant comme toujours, de manière très exagérée et flamboyante.

Ils parlaient de trucs de dragster, avec Desmond dans un maquillage extrême et qui avait l’air un peu défoncé en fait, et non sans importance, un tableau derrière lui avec une corde à sauter pour enfant et le mot rohypnol dessus.

Le Rohypnol est la drogue du viol communément appelée « roofie ».

Dans une autre vidéo, Desmond est avec une autre drag queen qui mentionne  » faire de la kétamine sur un canapé  » (du film Party Monster, basé sur l’histoire de la vie d’Alig, qui, soit dit en passant, a été sexuellement agressé dans sa jeunesse par son professeur de catéchisme, apparemment au su de sa mère, selon le film).

Dans cette vidéo, Desmond simule le sniffage de kétamine. Donc, quelques questions :

OÙ SONT LES PARENTS ? Où sont les Services de protection de l’enfance ? Pourquoi Alig, un meurtrier condamné, est-il en réadaptation par des gens comme le magazine Vogue et les défilés de la fierté gaie ? Et pourquoi la mère de cet enfant le laisse-t-elle traîner avec lui ? Est-ce que le « drag kid » de votre enfant est le nouveau Munchausen ?

Tout a commencé avec le mariage gay. Bien avant que le SCOTUS ne décide de le légaliser, il existait des programmes d’études rédigés par des militants gays, prêts à être appliqués immédiatement si jamais une telle décision venait à être prise, ce sur quoi ils travaillent bien sûr depuis des années, pour s’assurer que votre enfant de 5 ans soit obligé de lire  » Mes deux pères  » et  » Quand Susie a rencontré Sally « .

Bien sûr, pour certains, il s’agissait en fait de  » mariage  » et de ses fruits juridiques – partenariats légaux, visites à l’hôpital, planification successorale, etc.

Je pense que si vous aimez quelqu’un et vivez avec lui et que vous voulez planifier votre vie et vos affaires financières avec lui, ou être capable de le voir à l’hôpital et de prendre des décisions concernant ses soins, vous devriez avoir ce droit. Mais pour les militantes, il ne s’agissait pas de cela.

Il s’agissait non seulement de normaliser l’homosexualité, mais aussi de dégrader et de démanteler le fondement judéo-chrétien de la nation, car les deux ne peuvent pas coexister si la Bible vous dit que s’allonger avec un membre de son propre sexe est une abomination.

Maintenant, je ne peux pas dire si le but de ces activistes était de normaliser la pédophilie, mais Lénine savait certainement que vous pouvez toujours manipuler les  » idiots utiles  » pour atteindre votre but si vous le présentez correctement.

Vous pouvez me traiter de théoricien de la conspiration, de bigot, d’homophobe, ou de tout ce qui précède, je m’en fiche. Je me soucie de la sécurité des enfants, et rien de tout cela n’assure la sécurité des enfants.
Des chercheurs de plusieurs universités américaines de premier plan se sont réunis pour discuter de la normalisation de l’interdiction de la pédophilie en 2011 – et nous en voyons les résultats aujourd’hui

En 2011, des chercheurs de plusieurs universités américaines importantes ont participé à une conférence à Baltimore visant à normaliser la pédophilie. Selon le site Web de l’organisme commanditaire, l’événement devait :

examiner les façons dont les  » personnes attirées par les mineurs  » peuvent être impliquées dans une révision de la classification de la pédophilie de l’American Psychological Association (APA)….

B4U-ACT, un groupe de militants pro-pédophiles et de professionnels de la santé mentale, était à l’origine de la conférence. Sur son site Web, B4U-ACT classe la pédophilie comme une simple autre orientation sexuelle et dénonce le  » stigmate  » attaché à la pédophilie, observe-t-il :

« Personne ne choisit d’être émotionnellement et sexuellement attiré par les enfants ou les adolescents. La cause est inconnue ; en fait, le développement de l’attirance pour les adultes n’est pas compris ». Le groupe dit qu’il ne préconise pas de traitement pour changer les sentiments d’attirance envers les enfants ou les adolescents.

Selon la professeure de droit invitée de la Liberty University, Judith Reisman, une experte en éthique sexuelle et en pornographie qui a critiqué la conférence.

 » Cela est à l’ordre du jour depuis des décennies… D’autres universitaires de la conférence, dont certains ont été engagés par des pornographes, ont présenté des documents  » scientifiques  » préconisant la légalisation de la pornographie enfantine, la prostitution et la fin de l’âge de consentement « , a-t-elle dit.

Ils ont fait valoir leurs revendications  » scientifiques  » sur la sexualité des jeunes enfants auprès des législateurs et de leurs collègues universitaires par le biais de médias légitimes et pornographiques.

Le DSM est typique de cette dégénérescence puisqu’il a déjà allégé le diagnostic de la pédophilie pour le rendre presque insignifiant, en exigeant que le pédophile soit  » dérangé  » par ses abus sur les enfants, etc.

 » Nous avons maintenant des femmes et des enfants qui violent sexuellement les enfants aussi bien que les hommes. Cela va continuer à descendre en spirale dans, eh bien, nous devrions dire l’abîme de l’enfer, à moins que nous ne récupérions nos lois, nos médias et nos écoles. »

Comme l’a déjà signalé LSN (à laquelle Riesman est affilié), des pressions similaires, exercées à l’époque par des militants homosexuels, ont conduit à la déclassification de l’homosexualité comme trouble mental en 1973 dans le DSM.

En conséquence de la déclassification du DSM, le débat sur l’homosexualité et les nombreux préjudices documentés associés au mode de vie homosexuel a été pratiquement clos dans les cercles psychologiques universitaires « .

Et maintenant les écoles partout en Amérique enseignent aux étudiants que la pédophilie est une orientation sexuelle normale :

  1. L’Université d’État de San Diego normalise la pédophilie comme une « orientation sexuelle »
  2. Austin, TX : Un programme d’études pro-LGBTQP enseignera aux élèves de troisième année comment avoir des relations sexuelles anales (l’éducation publique devient l’endoctrinement de la pédophilie)
  3. La pédophilie enseignée comme  » orientation sexuelle  » dans les écoles de Californie
    Ajoutez à toute cette folie les blagues que font les monstres hollywoodiens sur l’agression d’enfants (et non, je ne plaisante pas), et vous devez vous demander si le wtf est mauvais avec ces gens ?

Il y a un  » sketch  » vidéo de Sarah Silverman et Patton Oswalt parlant de  » pensées sur les enfants « , plaisantant sur l’enlèvement d’enfants dans leurs fourgonnettes, avec Oswalt appliquant le terme  » butterface  » à un enfant qui passe par là où il semble les traquer pour en faire sa proie – un langage d’adulte appliqué à l’attirance envers les enfants.

Dans la première partie de cette vidéo, Silverman dit à un des garçons dans le van qui lui a dit qu’il devait faire pipi « pourquoi tu ne vas pas dans ma bouche ?

Et elle a tweeté « Hé, est-ce considéré comme de l’abus de pouvoir si l’enfant fait le premier pas ? Je vais avoir besoin d’une réponse rapide à ce sujet  » et  » J’ai changé la couche d’un bébé aujourd’hui et elle avait le vagin complètement rasé. Quel pays !

Heureusement, Jake Tapper lui a offert un rare moment de santé mentale et lui a répondu :  » S’attaquer aux enfants est la définition du mal. Le justifier de quelque façon que ce soit est malade et dérangeant… Est-ce que tout le monde a perdu l’esprit ?

Il faut se demander quelle était la pensée qui pourrait inspirer quelqu’un à faire une telle vidéo en premier lieu, mais en second lieu, de penser que quelqu’un pourrait penser que c’est bon !

L’actrice Lena Dunham décrit l’agression de sa sœur dans un  » livre  » qu’elle a écrit (je n’entrerai pas dans les détails dégoûtants).

Le réalisateur Jamie Gunn avait des tweets vraiment horribles sur le viol et la pédophilie, qu’il a rejetés comme faisant partie de son rôle de  » provocateur « , mais tout parent normal penserait à charger le fusil de chasse en les lisant.

Heureusement, Disney l’a congédié, mais seulement après que les Tweets aient été diffusés pendant un certain temps. Corey Feldman a parlé de la pédophilie dans Hollyweird pendant des années, mais ce n’était pas quelque chose dont on plaisantait ouvertement comme ça !

Ce n’est pas seulement ici non plus, à l’époque, la célèbre personnalité des médias britanniques Jimmy Savile violait des enfants et tout le monde le savait, et d’autres Britanniques célèbres ont également été pris dans l’enquête.

Pédophiles au Parlement : Un nouveau documentaire expose de nombreux députés britanniques comme abuseurs d’enfants et la famille royale britannique est liée à cela

Et il y a la question de Bacha Bazi en Afghanistan et au Pakistan, où les hommes (musulmans), qui habillent leurs femmes de bâches et ne les baisent que pour se reproduire, ont des relations sexuelles avec des petits garçons habillés en « danseuses ».

Un béret vert américain a failli être renvoyé de l’armée pour avoir battu un officier afghan qu’il a trouvé en train de violer un garçon qui criait – sur une base américaine !

C’est leur culture « , lui a-t-on expliqué – et oui, c’est vraiment arrivé ! Des têtes plus sages ont prévalu après l’indignation rapide qui s’en est suivie et le béret vert n’a pas été renvoyé, mais pourquoi était-ce même une considération ?

Et que pensez-vous que cela a fait à ces jeunes soldats qui étaient obligés d’écouter les cris chaque nuit ?

Oui, nous sommes sur le précipice, en fait depuis un certain temps, d’une pente très glissante avec ce genre de choses, et la communauté qui s’est battue si fort pour avoir le droit de vivre librement mais dont le mouvement a été détourné devrait être la plus bruyante contre cette dépravation qui s’est associée à leur cause, mais ce n’est pas le cas.

Et cela ne devrait pas nécessairement être leur responsabilité, sauf que les pédos ajoutent le P à l’acronyme du mouvement LGBT.

En fin de compte, il s’agit de la pédophilie au sens large et il faut l’arrêter, et non l’accepter sous une bannière insensée du genre  » l’amour est l’amour  » et  » l’amour n’a pas d’âge « , qui est la chape des pédos.

Je veux dire sérieusement, s’il y a quelque chose qui devrait être « stigmatisé », c’est bien la pédophilie, n’est-ce pas ? Elle doit être dénoncée, évidemment, et non normalisée, en soi.

Mais nous avons d’autres problèmes graves auxquels nos enfants sont déjà confrontés, qu’ils n’ont certainement pas besoin que la société leur dise qu’il est normal de s’attaquer à eux de cette façon.

Il semble que nous ayons perdu tout sens de l’innocence et de la moralité dans la culture, et nous devons le réclamer en retour. Je veux dire, ça devient biblique.

Même si vous ne croyez pas à la Bible, vous ne pouvez pas nier que les paroles sur Sodome et Gomorrhe s’appliquent aujourd’hui. Que Dieu nous aide si nous permettons à cette folie de perdurer !

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found

Reference: AmericaOutloud.com

Please follow and like us:

Une pensée sur “Ils veulent normaliser la pédophilie : Une Conférence secrète de 2011 dévoilée

  • 22 février 2020 à 0 h 25 min
    Permalink

    C’est un super article, tres pertinent et crédible. Très jolie travail, merci ! A un détail près.
    Vous savez dans le coran aussi on parle de Sodome et Gomorre…
    Donc préciser que l’histoire des pédophiles au Pakistan et Afghanistan sont musulmans sachant que dans cette région, les gens sont en majorité musulmans si ce n’est créé encore plus d’animosité, c’est pourquoi ? dans quel but ? Sachez que nous avons le même combat et qu’à ce stade, nous ne parlons ni d’origine, ni de foi, ni de quoi que ce soit mais de protection d’enfant ! De nos enfants !
    Et pour rappel, un croyant se doit de respecter les autres croyants et leur croyance sans y adhérer bien sûr.
    Heureusement et contrairement à certains, j’ai un cerveau et j’l’utilise hambdoulillah pour constater qu’il y a eu depuis des dizaines d’années, une manipulation médiatique en diabolisant la chrétienté, en faisant croire que tout les prêtres sont pédophiles…
    Mais qu’il y a du bon et du mauvais partout et que ce n’est pas le croyant qui fait la croyant

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS