«Il faut sauver le soldat Noël»: en France, le principal syndicat agricole demande la réouverture des restaurants pour les fêtes -

«Il faut sauver le soldat Noël»: en France, le principal syndicat agricole demande la réouverture des restaurants pour les fêtes

Le principal syndicat agricole français a demandé mercredi la réouverture des cafés et restaurants pour la période de Noël, sans laquelle les producteurs feraient face à une «catastrophe totale».

Photo prétexte Photo News

Photo prétexte Photo News

«Nous souhaitons une réouverture» des restaurants, a plaidé la présidente de la FNSEA Christiane Lambert lors d’une conférence de presse, pointant l’importance du secteur pour les débouchés de nombreuses filières agricoles.

Une prolongation de la fermeture jusqu’après les fêtes serait une «catastrophe totale au moment des fêtes pour les restaurateurs et pour nous», a-t-elle défendu, précisant par exemple que «40% du foie gras est vendu au restaurant».

Canards, pintades, pièces de boeuf et boissons, «en stock aujourd’hui parce que les restaurants sont fermés», représentent des «débouchés» majeurs pour les producteurs, a fait valoir la puissante organisation agricole.

Christiane Lambert a également lancé «un vibrant appel, un cri du coeur» aux consommateurs afin qu’ils «soutiennent les producteurs» français en achetant «des produits que l’on a pas l’habitude de consommer: du foie gras, du saumon, des huîtres…» «100% des ventes de chapons se font au moment des fêtes», a-t-elle rappelé. «Il faut vraiment sauver le soldat Noël. Et pour le sauver, il faut avoir à l’esprit de mettre ces volailles-là sur la table», a souligné Mme Lambert.

«J’appelle les Français à vraiment garder ces traditions chevillées au corps et à garder une place dans leur budget pour ses bons produits français», a-t-elle poursuivi, «nous avons besoin que ces fêtes de Noël marchent».

«Manger français est un gage de qualité, de sécurité, de bonne santé, et aussi d’un territoire vivant», a ajouté Samuel Vandaele, président des Jeunes Agriculteurs, lors de la conférence de presse.

Source : SUDINFO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *