Il détourne 238.000 euros du chômage partiel et écope d'une peine de 3 ans de prison -

Il détourne 238.000 euros du chômage partiel et écope d’une peine de 3 ans de prison

Un homme a été condamné en appel, ce jeudi 15 juillet, à Angers, à trois ans de prison pour avoir détourné 238.000 euros d’aides au chômage partiel.

Le trentenaire, qui s’occupait d’une société de location de scooters électriques, située au Mans, avait déclaré une dizaine de salariés fictifs afin de percevoir les aides de l’Etat, accordées dans le cadre de la crise sanitaire.

Sa peine a doublé

En mars dernier, le chef d’entreprise, et son complice, avaient été condamnés à 18 mois de prison pour escroquerie en bande organisée et blanchiment aggravé. Mais le gérant avait décidé de faire appel, rapporte Ouest-France

Sauf que la cour d’appel d’Angers a décidé d’alourdir la peine prononcée par le tribunal correctionnel du Mans en le condamnant à trois ans d’emprisonnement.

En réclamant la réformation de son jugement, l’homme, qui avait notamment utilisé cette somme d’argent pour s’offrir des vacances et payer sa pension alimentaire, a ainsi vu sa peine multiplier par deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *