Hausse de la pédocriminalité au Royaume-Uni: 144 000 comptes détectés sur internet -

Hausse de la pédocriminalité au Royaume-Uni: 144 000 comptes détectés sur internet

Le nombre de Britanniques ayant un intérêt sexuel pour les enfants pourrait être sept fois plus élevé qu’on ne le pensait auparavant, a déclaré le directeur de la National Crime Agency.

Article traduit par Dr.Mo7oG // Tous droits réservés

Lynne Owens a déclaré que la révélation a eu lieu après que les enquêteurs aient parcouru des sites à la recherche de pédophiles sur la toile noire, trouvant environ 144.000 comptes liés à des Britanniques.

Selon des estimations antérieures, le nombre de Britanniques ayant un intérêt sexuel pour les enfants était d’environ 20 000 ; une estimation non publiée, sur laquelle les forces de l’ordre n’ont pas cherché à se fonder, estimait ce nombre à 40 000 adultes.

Il se peut que certaines personnes aient plus d’un témoignage, mais Mme Owens, s’exprimant lors d’un événement dans le centre de Londres mardi, a déclaré que, selon son jugement professionnel, le nombre de pédophiles était beaucoup plus élevé que ce que la police et le gouvernement avaient compris.
Le directeur général de la NCA a dit : « Je m’appuie sur deux preuves. La première… est l’augmentation de 850 % des renvois de l’industrie depuis 2013. Alors la seconde est cette preuve que nous obtenons de la toile noire. »

Certains sites Web sombres exigent que les gens prouvent qu’ils ont violé un enfant avant d’être autorisés à entrer.

Chaque mois, des mesures sont prises pour protéger 400 enfants des pédophiles et 500 personnes sont arrêtées en raison d’un intérêt sexuel pour les enfants. « Ça apporte une énorme demande. Nous voulons arriver à identifier les délinquants de contact les plus dangereux. »

M. Owens a déclaré que la NCA et la police n’avaient pas été en mesure d’enquêter sur tous les suspects, même lorsque l’on pensait que les chiffres étaient beaucoup plus bas, et n’avaient pas les ressources pour analyser tous les comptes découverts sur la toile noire. Elle demande 2,7 milliards de livres sur trois ans pour renforcer la lutte contre la criminalité grave et organisée.
M. Owens a indiqué que les programmes de prévention visant à avertir les enfants des dangers visaient désormais les enfants de quatre à sept ans dont les parents leur donnaient des tablettes électroniques, alors qu’auparavant ils visaient les enfants de huit ans et plus.

S’exprimant au moment où le NCA lançait son évaluation annuelle de la menace, elle a déclaré que les entreprises technologiques  » devaient faire beaucoup plus « .

Owens a dit : « La technologie existe déjà pour concevoir une grande partie des infractions évitables. L’industrie doit bloquer les images d’abus pédosexuels dès qu’elles sont détectées et en faire plus pour empêcher le toilettage en ligne.

« Il doit travailler avec nous pour arrêter la diffusion en direct des mauvais traitements infligés aux enfants. Il doit faire davantage pour empêcher que ses plates-formes ne soient utilisées pour faire de la publicité pour des services, qu’il s’agisse de passeurs ou pour faciliter l’exploitation sexuelle.

« Il ne faut rien de moins qu’une révolution dans la façon dont les entreprises technologiques relèvent ce défi. »

Peter Wanless de la National Society for the Prevention of Cruelty to Children (NSPCC) a déclaré que les entreprises technologiques devraient avoir un devoir de diligence « obligatoire » pour les enfants utilisant Internet.

Il a dit : « Ils doivent s’intensifier et veiller à ce que la protection fondamentale de l’enfant soit conçue dans le monde en ligne.

« Les choses avec lesquelles nos enfants entrent en contact tous les jours, comme la nourriture, les jouets, les vêtements, doivent toutes répondre à des normes de sécurité élevées qui nous permettent de savoir que les enfants peuvent les utiliser en toute sécurité, et il en va de même pour les réseaux sociaux.

Article traduit par Dr.Mo7oG // Tous droits réservés

Source : THEGUARDIAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *