Grosse boulette pour cet élu, qui annonce un troisième reconfinement: «La presse est pas là, je peux dire que tout referme comme en mars» -

Grosse boulette pour cet élu, qui annonce un troisième reconfinement: «La presse est pas là, je peux dire que tout referme comme en mars»

En France, la situation sanitaire est critique et le gouvernement doit trancher afin de prendre des nouvelles mesures cette semaine. Mais le maire de Cabourg semble avoir vendu la mèche sans le vouloir, lui qui a déclaré en off qu’un reconfinement serait prononcé mercredi soir. Vidéo

Grosse boulette pour cet élu, qui annonce un troisième reconfinement: «La presse est pas là, je peux dire que tout referme comme en mars»

Facebook

Ce lundi, Jean Castex affirmait encore que la France durcirait rapidement ses mesures pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et l’apparition de nouveaux variants : « Des décisions seront prises cette semaine, il s’agit de ne pas baisser la garde. »

Le maire de Cabourg, une petite commune du nord de la France, a commis une boulette en annonçant à l’avance le troisième confinement qui attendait ses compatriotes. « En off, la presse est pas là… J’étais au téléphone avec le préfet qui malheureusement nous annonce un reconfinement assez dur. Annoncé mercredi soir, à partir de jeudi, sauf les écoles. Et tout ferme, comme en mars. Attendez que ce soit officiel, mais enfin, apparemment », laisse-t-il échapper. La séquence est à retrouver dans le Facebook live ci-dessous à partir de 11 : 20.

Des démentis dans tous les sens

Tout le monde s’est ensuite précipité pour rétropédaler, même si le mal est sans doute déjà fait… La préfecture a démenti l’information révélée par Tristan Duval : « À la lecture de ce tweet, le Préfet du Calvados indique ne pas avoir eu de conversation ce jour avec le maire de Cabourg sur l’hypothèse d’un reconfinement éventuel. »

Contacté par France Bleu, l’élu a regretté ses propos, affirmant qu’il s’était « mal exprimé ». « J’aurais dû préciser que cette décision était en cours de réflexion et ne pas mêler la préfecture », ajoute-t-il.

Dans l’entourage du président, on affirme que rien n’est acté et qu’un équilibre est recherché. « Nous voulons aussi être cohérents vis-à-vis des Français qui font des efforts depuis des mois », a ajouté la même source à l’AFP.

Source : SUDINFO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *