George Soros achète le gouvernement tout en disant que ses « ennemis » sont des « dictateurs potentiels »

Le milliardaire financier George Soros achète le gouvernement des États-Unis avec des tonnes d’argent de lobbying. Alors qu’il tente de s’approprier les politiciens en les achetant (lobbying), il qualifie ses détracteurs de  » prétendus dictateurs  » qui ne réussiront pas.

Sous Trump, le fondateur de l’Open Society a investi plus d’argent que jamais dans le lobbying, et Soros se fiche de savoir de qui il se fait un ennemi.

« Je suis très fier des ennemis que j’ai « , a-t-il déclaré au New York Times dans une interview publiée vendredi, d’après un rapport de RT. « C’est une façon parfaite de dire à un dictateur ou à un dictateur potentiel s’il m’identifie comme un ennemi « , a dit Soros.

Dans cette même interview, Soros avait prédit avec confiance que l’opposition populaire à sa philosophie mondialiste s’essoufflait et qu’un retour de bâton contre le nationalisme de type Trump-style était à l’horizon.

Soros dit que le progrès du communisme mondial va se produire. Cela signifie oublier tout sentiment d’être un individu, et embrasser le collectivisme, le vol et la distribution équitable de l’argent, que vous travailliez pour lui ou non. Mais ne vous attendez pas à ce que la richesse de Soros soit redistribuée. C’est lui qui achète les politiciens pour s’assurer que cela n’arrivera pas.

“I’m very proud of the enemies I have,” George Soros said. “It’s a perfect way to tell a dictator or a would-be dictator if he identifies me as an enemy.”

Soros a également qualifié le président Donald Trump « d’aberration « , prédisant  » ce qu’il a fait au Moyen-Orient « , c’est-à-dire évacuer les troupes de la frontière turco-syrienne, permettre à la paix d’éclater avec un accord entre la Russie et la Turquie, ce qui contribuera à sa chute l’année prochaine.

« Et il dépense plus que jamais pour ces causes, dépensant quelque 15,9 millions de dollars pour influencer le Congrès au cours du troisième trimestre de 2019 par l’intermédiaire de la division du lobbying de sa fondation, l’Open Society Policy Center, selon un récent dépôt. « Il s’agit d’un bond en avant par rapport aux dépenses du groupe en 2018, qui, avec 31,5 millions de dollars, en a fait le troisième groupe de lobbying en importance cette année-là. Seule la Chambre de Commerce et la National Association of Realtors dépensent plus que le milliardaire. » – RT

Soros semble avoir le même « ennemi mortel » que le Président Trump – Chine. La Chine est la nation qui a mené une bataille gagnante contre sa monnaie en spéculant en 1998, alors maintenant il appelle « Xi Jinping’s China la pire menace pour une société ouverte ».

Compte tenu de ce qui est arrivé aux autres sociétés dans lesquelles Soros a investi de l’argent, Xi pourrait prendre cela comme un compliment, a rapporté RT.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour NO Signal Found

Référence : SHTFplan.com

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Facebook
Facebook