Facebook travaille sur une machine qui peut lire dans les pensées

Lors d’une récente entrevue avec le professeur Jonathan Zittrain, professeur du jury à l’Université Harvard, Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a parlé de plusieurs sujets, mais la chose la plus surprenante de l’entrevue a été sa reconnaissance que Facebook travaille sur une machine qui peut « lire les pensées », rapporte Wired.

Image : FLICKR

Zuckerberg l’a appelé une nouvelle technologie qui relie le cerveau aux ordinateurs pour communiquer directement. L’appareil (sous la forme d’un bonnet de douche) sera capable de détecter l’activité neuronale et de la transmettre à des lunettes ou des casques (fabriqués par Oculus VR, qui fait partie de Facebook). Cela permettra aux utilisateurs de contrôler et de naviguer avec la réalité augmentée, sans avoir à parler ou à écrire. Concrètement, c’est la progression vers l’idée de « brain-mouse » dont Facebook a parlé en 2017, lors de sa F8 Developer Conference.

M. Zuckerberg a expliqué les avantages potentiels de cette technologie lorsqu’il a annoncé la recherche de Facebook en 2017 :

« Nos cerveaux produisent assez de données pour diffuser 4 films HD par seconde. Le problème, c’est que la meilleure façon de diffuser l’information dans le monde – la parole – ne peut transmettre qu’environ la même quantité de données qu’un modem des années 1980. Nous travaillons sur un système qui vous permettra de taper directement à partir de votre cerveau environ 5 fois plus vite que ce que vous pouvez taper sur votre téléphone aujourd’hui. A terme, nous voulons en faire une technologie portable qui puisse être fabriquée à l’échelle. Même un simple « oui/non » contribuerait à rendre des choses comme la réalité augmentée beaucoup plus naturelles. »

Si vous utilisez Facebook, vous savez peut-être déjà que Facebook vous suit et stocke beaucoup d’informations sur vous. L’entreprise a perdu beaucoup de confiance parmi ses utilisateurs après des années de mauvaise presse et de rapports répétés de violations de la vie privée. Des millions d’Américains ont quitté le réseau social en 2018.

Interrogé sur l’atteinte à la vie privée et les implications éthiques d’un tel appareil de lecture des pensées, M. Zuckerberg a déclaré que  » ce serait probablement quelque chose que quelqu’un choisirait d’utiliser un produit « .

Personne ne sait vraiment quand Facebook prévoit de dévoiler cet appareil. Mais l’entreprise devra s’efforcer de gagner la confiance des utilisateurs avant de lancer un tel vêtement de lecture de l’esprit.

Traduit par Dr.Mo7oG

Source : DEZOID

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS