États-Unis : 11 enfants découverts par la police dans un repaire sordide surveillé par des individus armés -

États-Unis : 11 enfants découverts par la police dans un repaire sordide surveillé par des individus armés

8611da546c558b88d2a9ad90f3ad17a9

 

Les policiers du Nouveau-Mexique sont intervenus et ont découvert un campement de fortune où étaient retenus une douzaine d’enfants âgés de 1 à 15 ans.

Selon la police, les cinq adultes et 11 enfants « qui ressemblaient à des réfugiés du Tiers-monde » ont été trouvés « sans nourriture ou eau fraîche » et « sans chaussures, sans hygiène personnelle et vêtus essentiellement de chiffons sales ».

Un enfant de 3 ans enlevé

L’enquête avait débuté il y a plusieurs mois, à la suite de l’enlèvement d’un enfant de trois ans déclenchant des recherches en Géorgie. En 2017, Siraj Wahhaj, 39 ans avait été accusé de l’enlèvement de l’enfant qui n’a jamais été retrouvé. Il avait pu prendre la fuite.

Le 2 août, le shérif du comté, Jerry Hogrefe a sollicité l’appui du FBI après la localisation d’un « complexe » entouré de pneus et d’un mur de terre, dans lequel pouvaient s’être réfugié Siraj Wahhaj et un complice.

new_mexico_060818

Un message de demande d’aide

Réticent, le FBI s’est décidé à participer à l’opération lorsqu’un message adressé à un inspecteur de Géorgie leur a été transféré.

Ce message envoyé par un tiers, demandait de l’aide disant être affamé. Les occupants du « complexe » étaient censés être lourdement armés, c’est pourquoi une progression tactique a été décidée explique Fox News.

Le 3 août, une dizaine d’officiers de police sont entrés dans les lieux, neutralisant les deux gardiens porteurs de fusil d’assaut AR-15.

11 enfants découverts

Les policiers ont découvert onze enfants âgés de 1 à 15 ans, sans nourriture ni eau, vêtus de haillons. Wahhaj et son complice Morten, ont été arrêtés pour enlèvement d’enfant et aide à un fugitif.

new_mexico_060818_1

Trois femmes suspectées d’être les mères des enfants ont été placées en garde préventive.

Quant à l’enfant de trois ans, la police pense qu’il a séjourné dans ce campement quelques semaines plus tôt.

 

Source : ACTU17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS