En Autriche, près des deux tiers des meurtres sont commis par des étrangers

Au moins 35 meurtres ont déjà été commis en Autriche cette année. Particulièrement choquant : dans 22 cas, les auteurs ont un passé migratoire avéré.

Si l’on inclut le nombre de cas non signalés pour lesquels il n’existe pas d’informations plus précises sur l’auteur de l’infraction, on peut constater : Les deux tiers des meurtres en Autriche sont commis par des personnes d’origine étrangère.

Le Ministère fédéral de l’Intérieur (BMI) n’a pas voulu commenter l’exhaustivité de cette liste. Ainsi, il pourrait y avoir un nombre de meurtres plus élevé, qui n’ont jamais été publiés pour des « raisons d’enquête ». Nous avons appris que les statistiques officielles ne seront publiées que l’année prochaine.

Source : https://www.wochenblick.at/erschreckend-zwei-drittel-der-morde-von-auslaendern/

Tous les meurtres de l’année 2019, qui ont été connus par des communiqués de presse :

  1. 8. Janvier. Basse-Autriche : Le Turc Şenol D., un islamiste bien connu, assassine sa femme avec 38 coups de couteau.
  2. 9. Janvier. Basse-Autriche : Le Burgenländer Roland H. poignarde son ex-petite amie à Krumbach.
    1. Janvier. Basse-Autriche : le Syrien Yazan A. étrangle son ex-petite amie de 16 ans Manuela K.
    1. Janvier. Vienne-Floridsdorf : Meurtre au couteau, l’Africain Eyob E., 21 ans, poignarde sa sœur de 25 ans à la gare centrale.
    1. Janvier. Vienne-Hietzing : Bettina W., 39 ans, est assassinée par son partenaire, qui vit alors près du corps pendant trois semaines.
    1. Janvier. Basse-Autriche, Tulln : un Macédonien de 32 ans tué avec une dague de 20 cm de long. Le coupable est son mari de 36 ans, Xhemajl M., également macédonien.
    1. Janvier. Ebergassing, Basse-Autriche. Hedwig Sch., 64 ans, est retrouvée battue à mort dans son appartement. L’auteur est toujours inconnu. Le ministère public enquête sur Tamara B., 43 ans, qui veut un alibi solide.
  3. 6. Février, Dornbirn. Le chef du département social du soutien-gorge, âgé de 50 ans, a été tué par un demandeur d’asile turc de 34 ans, qui avait reçu un coup de cou. L’auteur de l’infraction intensément criminelle était frappé d’une interdiction de séjour valide.
  4. 8. Février. Regau, Haute-Autriche. Deux groupes d’étrangers s’étaient attaqués l’un à l’autre avec des couteaux et des homicides involontaires. Des Macédoniens sont morts, quatre autres ont été blessés, certains gravement.
  5. 9. Février. Une Bosniaque a poignardé son mari à Vienne avec un couteau de cuisine.
    1. Février. Zelko B., Bosniaque de 53 ans, Zelko B., une ex-petite amie serbe de 48 ans, la serveuse Violeta J., tue son mari d’une balle dans la tête sur la route à Meidling. L’agresseur se tire ensuite une balle dans la tête.
    1. Février. La Hongrie tue et découpe des Tunisiens, apporte les morceaux en Hongrie.

13 mars, Salzbourg, Pongau. Une femme roumaine de 30 ans poignarde un hôte célèbre de 57 ans, Erich T., lors d’une bagarre avec un couteau de cuisine.

  1. 23 mars. Maria P. 76, assassinée – l’agresseur, probablement le petit-fils.

Le 15 mars, le 30 mars. Carinthien battu à mort par son fils de 21 ans

  1. Avril, Innsbruck. Un Pakistanais est mutilé et torturé, il souffre entre autres de piqûres abdominales, une main est coupée. Finalement, il meurt sur les lieux du crime après avoir été égorgé. Trois Indiens sont arrêtés d’affilée, l’un d’eux est considéré comme l’auteur.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Meurtre depuis la date limite éditoriale

En tant que service à nos lecteurs, nous listons également d’autres meurtres et incidents dès qu’ils sont connus.

État : 22 août 2019

Les 36 et 21 août. Tyrol, Wörgl. Dans une bagarre de masse entre des Afghans et un « groupe d’hommes », un Afghan de 20 ans est tué par un coup de couteau.

Tuer en état de légitime défense

7 février, Vienne-Liesing. Jasmina (Bosniaque), 38 ans, poignarde son mari, le célèbre DJ Arnel M. (Bosniaque) avec un long couteau de cuisine. Le jury reconnaît que la légitime défense est un motif légitime en raison de la violence de la préhistoire et acquitte la femme.
Somme de la violence

24 des 37 auteurs d’assassinats ou de meurtres commis en 2019 ont des antécédents migratoires clairs, sont des étrangers ou des demandeurs d’asile. Actuellement, au moins 65 % des meurtres commis en Autriche l’ont été par des personnes d’origine étrangère.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS