En 2020, les APL en baisse pour plus d’un million de Français

La réforme du calcul des aides personnalisées au logement doit s’appliquer début 2020. 1,2 million de Français devraient voir leur APL diminuer. 

Plus d’un million de Français vont voir leur allocation logement diminuer en 2020. 

Ce n’est pas une coupe nette dans le montant des APL comme c’était le cas en 2017 (- 5 euros) et en 2018 (- 4 euros). Cette année, c’est une réforme du mode de calcul de l’allocation logement qui est menée par le gouvernement.

L’allocation sera calculée sur les revenus de l’année actuelle

Concrètement, à partir de 2020, l’allocation va être calculée sur les revenus de l’année en cours et plus sur ses revenus d’il y a 2 ans, comme c’est le cas aujourd’hui. Pour le gouvernement c’est une réforme de justice sociale car l’allocation va mieux correspondre au revenu perçu. 

1,4 milliard d’euros d’économies pour l’Etat

Mais en réalité c’est aussi une manière de faire des économies pour l’Etat, 1,4 milliard d’euros. En période de croissance, les revenus des Français sont plus importants aujourd’hui qu’il y a 2 ans, donc leurs allocations logement vont diminuer, et l’Etat va faire des économies.

L’APL supprimée pour 600 000 personnes 

Cette réforme va faire des gagnants et des perdants. L’allocation sera en hausse pour une personne qui perd son emploi, car elle va s’adapter à la chute de son revenu. Parmi les perdants, les jeunes actifs qui rentrent sur le marché du travail. Leurs revenus augmentent d’un coup donc l’APL va chuter immédiatement.

Au total 1,2 million de personnes vont connaître une diminution de l’APL et 600 000 personnes verront leur allocation supprimée. 

“Cette réforme ne va faire que des perdants” Philippe Dallier

Pour le sénateur LR Philippe Dallier, rapporteur du budget du logement, “cette réforme des APL ne va faire que des perdants. Les personnes qui ont une baisse de revenu peuvent déjà demander une revalorisation de leur allocation. En revanche, les jeunes actifs ne bénéficieront plus de cette allocation qui était une aide à leur installation”, a-t-il expliqué sur le plateau de l’émission Bonjour Chez Vous sur Public Sénat. “Cette réforme permet une économie budgétaire mais on ne peut pas dire qu’elle apporte de la justice sociale.”

Source : PUBLICSENAT

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Facebook
Facebook