En 1972, le Club de Rome a prédit un effondrement mondial pour l’année 2020

C’était le début des années 1970 et pour beaucoup, l’avenir de la civilisation humaine n’avait jamais été aussi radieux. Mais le Club de Rome, élite et secret, dont les membres comprennent des chefs d’État actuels et anciens, des bureaucrates des Nations unies, des diplomates et des chefs d’entreprise du monde entier, n’était pas d’accord.

Selon ce groupe d’élite et secret, le monde s’effondrerait en 2020.

Les chercheurs du MIT avaient été mandatés par le Club de Rome pour prédire l’avenir de la croissance mondiale compte tenu des ressources planétaires limitées.

Et le modèle mathématique développé par un ingénieur informatique pionnier du MIT prédisait quelque chose de terrifiant. Quelque chose de si extrême, en fait, qu’il annonçait en gros la fin de la civilisation humaine sur Terre.

On dirait le début d’un film catastrophe. Et malheureusement, c’est un peu le cas.

Rapport de ScienceAlert : Le modèle, basé sur les travaux de Jay Wright Forrester du MIT – considéré comme le père de la dynamique des systèmes – avait été utilisé par quatre de ses étudiants.

main article image

La recherche qui en a résulté, The Limits to Growth – le livre sur l’environnement le plus vendu de tous les temps, décrit comme « peut-être le travail universitaire le plus révolutionnaire des années 1970 » – n’offrait pas une vision optimiste du monde de demain.

Le modèle a examiné les cinq facteurs considérés comme les plus susceptibles d’avoir un impact sur la croissance sur Terre : l’augmentation de la population, la production agricole, l’épuisement des ressources non renouvelables, la production industrielle et la production de pollution.

En utilisant un modèle informatique raffiné appelé World3 – basé sur le système original World1 de Forrester – les chercheurs ont calculé qu’en suivant une trajectoire « business as usual », notre société s’effondrerait effectivement au cours de ce siècle.

L’une des raisons pour lesquelles le modèle informatique fait à nouveau la une des journaux est que l’Australian Broadcasting Corporation (ABC) a partagé une partie de sa couverture télévisée originale de la recherche dans un nouveau clip YouTube, et qu’il offre un regard glacial sur un XXIe siècle alors lointain, dans la perspective de 1973.

Centré sur le programme informatique World1, qui tourne sur ce qui était alors « le plus grand ordinateur d’Australie », le segment – diffusé à l’origine le 9 novembre 1973 – explique comment le modèle fait certaines de ses prédictions, avant d’interviewer les membres des bailleurs de fonds de l’étude, le Club de Rome.

« World1 ne prétend pas être une prévision précise », explique le présentateur.

« Ce qu’il fait pour la première fois dans l’histoire de l’homme sur la planète est de considérer le monde comme un seul système. Elle montre que la Terre ne peut pas soutenir la croissance démographique et industrielle actuelle pendant bien plus que quelques décennies ».

Le plus effrayant est la façon dont le modèle prédit que la qualité de vie commencera à s’effondrer après les poussées démographiques et la pollution, accompagnées d’une diminution massive des ressources naturelles.

Au moment de sa publication, le modèle « The Limits to Growth » a été largement et immédiatement critiqué dans de nombreux milieux, malgré ses énormes ventes, et malgré le fait que beaucoup lui attribuent le mérite d’annoncer une prise de conscience générale du concept de durabilité environnementale.

« Les limites de la croissance est, à notre avis, un ouvrage vide et trompeur », a écrit le New York Times. « Son imposant appareil de technologie informatique et de jargon des systèmes … prend des hypothèses arbitraires, les bouscule et en sort des conclusions arbitraires qui ont le parfum de la science ».

Au cours des décennies qui ont suivi, les recherches ont montré que nombre des prévisions faites par ce modèle pionnier sont d’une précision effrayante, certains affirmant que nous pouvons « nous attendre à ce que les premières phases de l’effondrement mondial commencent à apparaître bientôt ».

Regardez la vidéo ci-dessus pour voir à quoi ressemblait la situation en 1973 – et souvenez-vous qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à faire la différence.

Traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found

Source : NEWSPUNCH

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS