Emmanuel Macron reçoit le prince héritier d’Abou Dhabi au château de Fontainebleau -

Emmanuel Macron reçoit le prince héritier d’Abou Dhabi au château de Fontainebleau

Le château des rois de France sert d’écrin à la réception du prince héritier d’Abou Dhabi par le Président de la République Emmanuel Macron. Après un déjeuner consacré aux relations diplomatiques et économiques, les deux hommes devaient visiter le théâtre rénové en partie aux frais du frère du prince.

(STEFANO RELLANDINI / AFP).

Le château de Fontainebleau, demeure des rois de France pendant 800 ans, retrouve ce mercredi son rôle d’apparat. La « Maison des siècles » est fermée aux visiteurs pour que le Président de la République, Emmanuel Macron accueille le prince héritier et ministre de la Défense d’Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, leader politique des Emirats Arabes Unis.

Un déjeuner de travail était prévu vers 13h30 avec « MBZ » qui a normalisé ses relations avec Israël, compte renforcer ses liens avec les Etats-Unis et semble se réconcilier avec le Qatar. Avec 98 milliards de barils encore en sous-sol, soit 5,6 % des réserves mondiales, la pétromonarchie qu’il dirige figure au 8e rang mondial des provisions estimées, en partie exploitées par Total.

Visite du théâtre réouvert il y a deux ans grâce au mécénat

La France a utilisé sa base aérienne d’Al-Dhafra, à 30 kilomètres de la ville d’Abou Dhabi, comme point d’étape de ses évacuations d’Afghanistan, en août dernier. Abou Dhabi abrite en effet un état-major interarmées des Forces françaises mais aussi l’œuvre de Jean Nouvel le Louvre Abu Dhabi ainsi que l’université Paris-Sorbonne Abu Dhabi. Et montre un grand intérêt pour les armes et avions de combat français.

La visite du prince héritier devait se poursuivre par la visite du théâtre du château, un bijou construit en 1854 et rouvert il y a deux ans après douze ans de travaux…. financés à hauteur de 10 millions d’euros par le mécénat du président des Émirats Arabes Unis, le Cheikh Khalifa bin Zayed Al-Nahyan, frère de « MBZ ».

Le théâtre, dont les fauteuils, les tentures et les décors d’époque ont été restaurés, porte désormais le nom de son mécène. L’émir du Qatar, propriétaire du PSG, Tamim ben Hamad Al Thani finance, lui, la remise en état de l’escalier en fer à cheval à hauteur de 800 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *