Emma, une infirmière, retrouve sa voiture vandalisée le jour de son anniversaire: «On se tue au travail et c’est comme ça qu’on nous remercie» -

Emma, une infirmière, retrouve sa voiture vandalisée le jour de son anniversaire: «On se tue au travail et c’est comme ça qu’on nous remercie»

Une infirmière française de 23 ans, vivant dans la banlieue parisienne, a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux. Ce dimanche, alors qu’elle allait travailler à l’hôpital le jour de son anniversaire, elle a trouvé son véhicule vandalisé, un acte révoltant qu’elle ne comprend pas.

Emma, une infirmière, retrouve sa voiture vandalisée le jour de son anniversaire: «On se tue au travail et c’est comme ça qu’on nous remercie»

Le travail est particulièrement difficile pour le personnel hospitalier ces dernières semaines. La crise du coronavirus n’épargne pas ces professionnels qui sont en première ligne pour contrer la maladie. Ainsi, lorsqu’elle a trouvé sa voiture peinte en blanc alors qu’elle se rendait au travail à 6h30 du matin, le jour de son anniversaire, Emma a fait part de sa colère sur les réseaux sociaux.

Une jeune femme désemparée

« Ce matin je me lève comme quasiment tous les jours pour aller travailler, soigner vos familles, amis et proches qui sont malades. Je veux prendre la route pour continuer ce combat de tous les jours et je retrouve ma voiture dans cet état. Vous trouvez ça normal ? », s’interroge la jeune femme.

> Cliquez ici si la publication Facebook ne s’affiche pas

Emma, qui fêtait ses 23 ans hier, a poursuivi, n’en démordant pas : « Je suis en colère, en colère face à ce manque de respect. Vous vous permettez de venir clairement ’foutre la merde’ chez les autres sans vous soucier des répercussions. Aujourd’hui c’est du personnel soignant que vous touchez. Nous, soignants on se tue au travail pour faire en sorte que vous puissiez retrouver vos parents, votre famille ou amis en bonne santé et c’est comme ça qu’on nous remercie. »

« Sortir pourquoi ? »

Elle s’est finalement indignée que l’on puisse rentrer par effraction dans une résidence sécurisée, ce malgré les consignes de confinement strict : « Je parle à tous ceux qui se permettent de sortir, de sortir pourquoi ?? Pour rentrer par effraction dans des garages et vandaliser des voitures. Ça me dégoûte. J’habite dans une résidence privée et très sécurisé, toutes les portes ont été forcées. On ne se sent même plus en sécurité dans nos propres résidences c’est honteux. »

Sa publication a été relayée plus de 27.000 fois et cette courageuse a bénéficié du soutien de nombreuses personnes dans les commentaires. « J’en ai les larmes!!! Je suis complètement, dépitée ! Je suis sous le choc!!! », a-t-on notamment pu lire dans la section en dessous de la publication.

Source : SUDINFO.BE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *