Effrayant : Amazon et Facebook veulent tous les deux lire vos émotions -

Effrayant : Amazon et Facebook veulent tous les deux lire vos émotions

Facebook et la folie d’Amazon semblent se poursuivre sans aucun signe de ralentissement pour l’instant. Aujourd’hui, les deux grands géants du conglomérat veulent entrer dans le domaine inexploré de la lecture des émotions humaines, tous les deux à leur manière.

Facebook veut un robot qui a cinq sens et qui peut lire les émotions humaines. Facebook veut des robots « émotionnellement sensibles » qui peuvent explorer le monde, identifier des objets et des personnes et permettre à ses utilisateurs de se faire plus d’amis, selon Dailymail.

Les robots seraient équipés de roues ou de chenilles en forme de chenilles qui leur permettraient de se faufiler dans leur environnement. Alternativement, de tels robots pourraient être équipés de systèmes d’entraînement qui leur permettraient de se déplacer sous l’eau, de voler dans les airs ou de flotter dans l’espace, suggère Facebook dans son brevet.

Je ne sais pas pourquoi quelqu’un ferait confiance à Facebook pour les données, et encore moins pour les données biométriques, après tous les nombreux scandales que Activist Post a documenté, y compris le data mining. Mais à chacun son truc, je suppose.

Amazon se penche également sur la lecture des émotions humaines d’une manière complètement différente en utilisant un appareil portable à commande vocale, qui détectera l’état d’esprit de celui qui le porte par le ton de la voix, rapporte Bloomberg.

Il est intéressant de noter que les deux sociétés ont un appareil de maison intelligente, et après avoir lu ceci, vous devriez craindre quelles informations sont recueillies par les caméras et les microphones attachés à ces appareils électroniques… en plus de la publicité généralement ciblée pour transformer les consommateurs en produit.

Sur le front de l’Amazonie, il semble plus que probable que l’entreprise voudra utiliser cette technologie dans une variété de gadgets numériques différents, allant des assistants personnels comme Alexa aux nouvelles technologies que le géant du commerce de détail est en train de développer. Amazon a annoncé le développement d’un robot d’assistance personnelle, afin que la nouvelle technologie émotionnelle puisse être facilement intégrée dans ce robot à domicile comme un moyen de « mieux servir le consommateur ». Une pensée horriblement terrifiante en effet.

Amazon et Facebook ne sont pas les seules entreprises qui cherchent à utiliser les émotions humaines. Auparavant, Activist Post a indiqué que Walmart envisageait également de surveiller vos données biométriques, votre pouls et votre emplacement à partir des capteurs situés sur la poignée d’un panier d’achat.

Cette nouvelle survient alors que des centaines de magasins de détail – et bientôt des milliers – enquêtent en utilisant le logiciel de reconnaissance faciale biométrique FaceFirst pour créer une base de données de voleurs à l’étalage afin de lutter contre le vol, a rapporté Activist Post.

FaceFirst est conçu pour numériser des visages jusqu’à une distance de 50 à 100 pieds. Lorsque les clients franchissent l’entrée d’un magasin, la caméra vidéo capture des images répétitives de chaque client et choisit la plus claire à stocker. Le logiciel analyse ensuite cette image et la compare à une base de données de  » mauvais clients  » que le détaillant a compilée ; s’il y a correspondance, le logiciel envoie une alerte aux employés du magasin qu’un client  » à risque élevé  » est entré.

L’avenir du magasinage semble faire allusion à la présence de scanners biométriques, une perspective inquiétante pour les amateurs de protection de la vie privée.

Plusieurs groupes de défense de la vie privée, des avocats et même récemment Microsoft, qui commercialise également son propre système de reconnaissance faciale, ont tous soulevé des préoccupations au sujet de la technologie, soulignant des questions de consentement, de profilage racial et la possibilité d’utiliser des images recueillies par des caméras de reconnaissance faciale comme preuve de culpabilité criminelle par les autorités policières.

« Nous ne voulons pas vivre dans un monde où les bureaucrates du gouvernement peuvent entrer en votre nom dans une base de données et obtenir un enregistrement de l’endroit où vous avez été et de ce que sont vos associations et activités financières, politiques, sexuelles et médicales « , a déclaré Jay Stanley, un avocat de l’ACLU, à BuzzFeed News au sujet de l’utilisation des caméras de reconnaissance faciale dans les magasins de détail. « Et nous ne voulons pas d’un monde où les gens sont arrêtés et harcelés par les autorités parce qu’ils ressemblent à un personnage effrayant. »

Cependant, la technologie de reconnaissance faciale pose actuellement beaucoup de problèmes. Activist Post a également rapporté comment le logiciel de reconnaissance faciale « Rekognition » d’Amazon a identifié de manière erronée et hilarante 28 membres du Congrès comme des personnes qui ont été arrêtées pour crimes.

Activist Post a déjà fait état d’un autre test de technologie de reconnaissance faciale en Grande-Bretagne, qui a donné lieu à 35 fausses correspondances et à une arrestation erronée. Nous avons également fait état récemment d’un chien de garde observant les procès de la police métropolitaine du Royaume-Uni. Big Brother Watch a déclaré que la technologie a mal identifié les membres du public, y compris un enfant noir de 14 ans en uniforme scolaire qui a été arrêté et dont les empreintes digitales ont été relevées par la police, comme des criminels potentiels dans pas moins de 96 % des scanners.

De l’autre côté de l’étang aux États-Unis, le Government Accountability Office (GAO) a déclaré que la technologie de reconnaissance faciale utilisée par le FBI pour le système d’identification interétatique de nouvelle génération a échoué aux tests de confidentialité et de précision, comme Activist Post l’a rapporté

En 2018, il a été signalé que le FBI et d’autres organismes d’application de la loi utilisaient cette même technologie de reconnaissance faciale Amazon pour passer au crible les données de surveillance.

Defense One rapporte que les « caméras à intelligence artificielle qui détectent les crimes avant qu’ils ne se produisent envahiront bientôt le monde physique » sont en cours d’élaboration et seront exposées à ISC West, une récente conférence sur la technologie de sécurité à Las Vegas.
Activist Post a déjà signalé à sa façon que la montée en puissance de la technologie de reconnaissance faciale est inévitable et que, par conséquent, la mort de la vie privée d’une personne est certaine de venir avec elle.

Le fait que des centaines de magasins de détail veulent la technologie de reconnaissance faciale est une pensée effrayante. Mais combiné aux données biométriques, c’est une perspective encore plus effrayante pour notre avenir en ce qui concerne le chariot qui peut lire les données émotionnelles d’un humain, y compris la détection du stress.

Alors que l’appareil portable d’Amazon pourra être utilisé pour cibler les consommateurs, peut-être pas au début, mais la technologie présentée comme « santé et bien-être » sera certainement utilisée pour la publicité lorsqu’elle sera connectée à d’autres produits Amazon.

De plus en plus, nos droits diminuent avec l’aide de grandes entreprises comme Amazon, Facebook et Walmart. Notre vie privée disparaît à un rythme alarmant dans le commerce pour des raisons de commodité.

Comme nous l’avons déjà écrit, « nous entrons dans le rapport minoritaire ; il n’y a pas de retour en arrière après que cette technologie ait été rendue publique et que les citoyens aient été endoctrinés que c’est « pour leur sécurité » ».

À ce moment-là, nous échangeons officiellement la liberté et la vie privée contre la sécurité. Comme l’a dit Benjamin Franklin, « Ceux qui renonceraient à la Liberté essentielle, pour acheter un peu de Sécurité temporaire, ne méritent ni la Liberté ni la Sécurité ».

Traduit par Dr.Mo7oG // Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *