« Docteur audimat » : Didier Raoult remet en place Michel Cymes

Le professeur Didier Raoult n’a pas hésité à tacler Michel Cymes, après les sérieuses réserves émises par le célèbre médecin sur l’efficacité des traitements à la chloroquine contre le Covid-19.

Faut-il ou non prescrire de la chloroquine aux patients atteints du Covid-19 ? Depuis maintenant plusieurs jours, les débats d’experts se multiplient autour de l’efficacité supposée de l’antipaludique pour lutter contre le virus. Ce lundi 23 mars, le ministre de la Santé Olivier Véran a traduit les réticences du gouvernement envers ce traitement en annonçant autoriser la prescription de chloroquine et d’hydroxychloroquine pour les malades souffrant de « formes graves » du coronavirus, de manière très encadrée.

De son côté, le professeur Didier Raoult, très en vue depuis le début de la crise sanitaire en France, affirmait ce 22 mars dans les colonnes du Parisien que « tout le monde utilisera la chloroquine » pour traiter la maladie, jugeant par la même occasion « immoral » de ne pas administrer dès à présent ce traitement qui a selon lui « fait ses preuves« .

Michel Cymes fustige la méthode Raoult

Face à ce grand flou, Michel Cymes a pris la parole dans l’émission RTL Matin ce lundi 23 mars, et n’a pas caché son scepticisme face au remède proposé par le professeur Raoult :

 « La médecine ne se fait pas par une publication dans Le Parisien, Le Monde ou Le Figaro (les médias auxquels Didier Raoult a accordé des entretiens ces derniers jours, Ndlr). La médecine ne se fait pas sur un essai sur 24 patients, même si nous sommes dans l’urgence, a fustigé le médecin le plus célèbre du PAF. On ne peut pas dire aux Français ‘On n’a rien d’autre, prenez de la Nivaquine et l’antibiotique et on verra bien’. »

« Docteur audimat »

Des propos auxquels le principal intéressé n’a pas tardé à répondre, dans une interview-portrait que lui consacrait Libération ce mercredi 25 mars. « Dès qu’il y a un traitement anodin qui ne fait pas de mal et qui commence à donner des effets thérapeutiques, il faut le prescrire. Si après, on découvre quelque chose de mieux, on changera. Tout ça, c’est du pragmatisme », a rappelé le professeur de l’IHU Méditerranée Infection, avant de s’en prendre directement à Michel Cymes.

« Il existe plusieurs théâtres. J’ai mon théâtre, mondial, dans lequel je joue ma pièce à moi, qui n’est pas le vôtre, de théâtre, ou qui n’est pas celui de Cymes« , a-t-il lancé au journaliste de Libé, qui poursuit dans son article : « Didier Raoult n’est pas un grand amateur de médias et docteur audimat qui réduisent l’information ‘au niveau des bistrots’« . Voilà qui a le mérite d’être clair.

Source : GENTSIDE

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS