Dix ans de prison pour avoir faussement accusé 15 hommes d’agression sexuelle

Cette semaine, une cour d’appel a confirmé la condamnation antérieure et la peine de dix ans de prison d’une femme de l’ouest de Londres, Jemma Beale, qui a fait de fausses allégations de viol contre 15 hommes différents. Beale a d’abord été condamné à dix ans de prison à l’issue d’un procès en 2017. Toutefois, elle a interjeté appel en alléguant qu’elle avait été condamnée à tort. Elle a également fait appel à la sympathie du tribunal en disant que même si elle était coupable, elle devrait quand même recevoir une peine plus légère parce qu’elle a été maltraitée dans son enfance.

L’un des hommes qu’elle accuse a passé deux ans en prison pour quelque chose qu’il n’a pas fait, et un autre suspect faussement accusé a été forcé de fuir le pays.

Malgré le fait qu’une enquête massive sur ses allégations a déterminé qu’elle mentait, Beale continue de professer son innocence, insistant sur le fait qu’elle a été agressée sexuellement par ces 15 hommes différents.
Ses avocats affirment que la décision des juges a été influencée par l’attention négative que Beale a reçue des médias.

« Le savant juge a commis une erreur parce qu’il n’a pas donné de directives sur les dangers des mythes et des stéréotypes. Elle a fait l’objet d’un examen minutieux de la part des médias, ce qui l’a vilipendée. Ce qui aurait pu avoir pour effet de porter préjudice au jury en l’absence d’une telle directive. Ce reportage a aggravé ou aurait pu aggraver ces mythes et stéréotypes qui n’ont jamais été corrigés par des directives judiciaires au jury « , a déclaré Gillian Jones, avocate de Beale, à la Cour.

Jones aurait fait référence à un article dans les médias sociaux au sujet de l’affaire qui disait qu’un homme attirant n’a pas besoin d’avoir des rapports sexuels avec une baleine.

Jones a également dit que Beale devrait recevoir une peine plus légère parce qu’elle a été maltraitée lorsqu’elle était enfant.
« Cela a clairement eu un impact énorme sur la vie de cette jeune femme et a entraîné une spirale descendante rapide. Il s’agit d’une jeune femme très endommagée et il est clair qu’elle a joué un rôle important dans sa façon d’agir. Le nœud du problème est de savoir si l’on a accordé suffisamment d’importance à ce qui est manifestement une longue histoire de difficultés « , a déclaré M. Jones.

La juge Hallett, l’une des plus anciennes femmes juges d’Angleterre, a été l’une des trois juges du tribunal qui a rejeté les appels de cette femme de 27 ans.

« Cette affaire est allée beaucoup plus loin que les mythes et les stéréotypes concernant le comportement d’un plaignant. L’appelant a été accusé d’être un menteur en série qui a fabriqué des comptes de nature essentiellement sexuelle. À la lumière des éléments de preuve invoqués, même si l’orientation avait été donnée, elle n’aurait pas aidé l’appelant. Le système de justice a subi un préjudice considérable – des ressources considérables ont été consacrées à l’enquête et à la poursuite de crimes qui n’ont jamais été commis. Il n’y a eu aucun signe de remords de la part de l’appelant « , a déclaré Hallett.

Des milliers d’heures de ressources policières ont été consacrées aux enquêtes sur ces plaintes pour viol, ce qui a coûté 250 000 £ aux contribuables.

D’après le Sun :

Beale a déposé sa première plainte le matin du 26 novembre 2010, lorsqu’elle a dit à la police qu’elle avait été violée par M. Cassim la nuit précédente. Beale s’est plainte à la police qu’elle avait été tripotée par un parfait inconnu, Noam Shahzad, au pub The Windsor Castle, à Hounslow, en juillet 2012, avant de prendre part à un viol collectif vicieux sur elle dans le parking d’un centre médical voisin. La vidéosurveillance a ensuite montré que Beale l’avait attaqué dans le pub avant de rentrer seul à la maison.

Les tests médico-légaux ont également montré qu’elle s’était coupée avec un panier de fleurs suspendu pour faire croire qu’elle avait été agressée sexuellement avec du fil barbelé. M. Shahzad n’a pas été libéré sous caution et a fui le pays après avoir été accusé d’agression sexuelle. Beale a ensuite fabriqué des allégations similaires contre six autres hommes en 2013. Elle a affirmé que deux étrangers l’avaient agressée sexuellement à l’extérieur de sa maison à Addlestone, Surrey, avant d’être victime d’un autre viol collectif par quatre autres personnes deux mois plus tard à Feltham. Deux des hommes identifiés par Beale ont été arrêtés et interrogés mais n’ont jamais été inculpés.

Il semble qu’il y ait beaucoup de preuves que Beale a ruiné la vie de nombreux jeunes hommes et qu’il a causé un gaspillage massif des ressources gouvernementales et de l’argent des contribuables. La couverture médiatique de l’affaire a peut-être été sensationnelle, et elle a peut-être eu une enfance terrible, comme elle le dit, mais ce n’est pas une raison pour faire ce qu’elle a fait.
Traduit par Dr.Mo7oG

Source : ANONEWS

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS