Deux infirmières italiennes mettent fin à leurs jours

Daniela Trezzi, 34 ans, travaillait aux départements des soins intensifs de l’hôpital San Gerardo, à Monza (Lombardie, nord de l’Italie). Le stress généré par sa récente contamination l’a sans doute poussée à commettre l’irréparable. 

La Fédération nationale des infirmiers d’Italie (FNOPI) a annoncé son décès ce 24 mars. Sa “douleur et sa consternation”, aussi. S’il est encore trop tôt pour l’affirmer avec certitude, tout semble indiquer que la jeune infirmière s’est ôtée la vie en raison de sa contamination. Daniela Trezzi traversait une phase de stress intense depuis le verdict du diagnostic. Selon ses proches, elle craignait pour sa vie mais aussi pour celle des autres, notamment ceux à qui elle avait probablement transmis le Covid-19. 

Autre cas près de Venise

L’épisode n’est malheureusement pas isolé. La Repubblica rapportait la semaine dernière le cas d’une autre infirmière âgée de 49 ans, active dans la province de Venise. S.L., fiévreuse, était confinée chez elle depuis deux jours. Elle vivait seule et attendait encore les résultats de son test de dépistage. Elle n’a pas supporté cette attente insoutenable et a mis fin à ses jours en se jetant dans le Piave, le fleuve qui traverse Cortellazzo. 

Profession en première ligne

Selon les statistiques de l’Institut Supérieur de la Santé, publiées ce lundi, 10% des personnes infectées par le coronavirus en Italie sont des professionnels du secteur engagés dans la bataille contre le Covid-19. La Fédération italienne des médecins précisait que 19 d’entre eux étaient décédés de la maladie. 

Le bilan italien repart à la hausse

Le nombre de personnes tuées par le coronavirus est reparti mardi à la hausse en Italie, avec 743 morts, après deux jours de baisse. La Lombardie, au nord du pays, reste la région la plus touchée avec 4.178 décès sur un total de 6.820 enregistrés dans le pays à ce jour, suivie par l’Émilie-Romagne avec 985 décès. La Lombardie est également la région avec le plus grand nombre de cas, 30.703 sur 69.176 pour l’ensemble du pays, selon les chiffres de la protection civile.

Désormais toutes les régions italiennes sont endeuillées puisque la petite Basilicate (sud) qui compte un peu plus de 500.000 habitants, a enregistré son premier décès lundi.

Département des soins intensifs à l’hôpital Casal Palocco, à Rome

Département des soins intensifs à l’hôpital Casal Palocco, à Rome © AFP

Source : 7SUR7

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS