Des ordures déversés devant la permanence de la députée LREM Sonia Krimi à Cherbourg

Au 44e jour de mobilisation contre la réforme des retraites dans la Manche, les manifestants se sont retrouvés à Cherbourg devant la permanence de la députée LREM Sonia Krimi, pour y déverser des ordures. Une façon pour eux d’inviter le gouvernement à mettre sa « réforme à la poubelle ».

Ils étaient environ 1200 manifestants massés boulevard Schuman à Cherbourg-en-Cotentin en début d’après-midi ce jeudi 16 janvier. Un rassemblement pour une fois loin de la gare de Cherbourg, point de départ régulier des cortèges depuis le début du mouvement social. Mais il y avait une raison à cela : la volonté de dénoncer la politique du gouvernement devant la permanence de la députée de la majorité, Sonia Krimi.

L'intersyndicale toujours aussi mobilisée contre le projet du gouvernement. - Radio France
L’intersyndicale toujours aussi mobilisée contre le projet du gouvernement. © Radio France – Benoît Martin

Un mur de poubelles devant la permanence de la députée

Et les manifestants ne sont pas venus les mains vides. Alors que certains grévistes bloquaient depuis une semaine la déchetterie de Tourlaville, entraînant d’importantes perturbations dans le ramassage des ordures, c’est avec des sacs de déchets, mais aussi de vieux pneus, et des sapins que le opposants à la réforme des retraites se sont retrouvés devant le local de la députée. Au cri de « la réforme à la poubelle », et dans un parfum peu ragoutant de poisson pourri, un mur de poubelles a rapidement été constitué devant la permanence inoccupée, sous le regard des policiers près à intervenir en cas de débordement.

Reprise de la collecte des ordures

Les représentants syndicaux ont profité de cette action pour informer que la décision avait été prise de lever le blocage de la déchetterie de Tourlaville et de reprendre le ramassage des ordures dans l’ensemble de la commune. Mais « on reste mobilisé et la lutte continue », s’empressent de préciser les manifestants. 

Au cri de "la réforme à la poubelle", les manifestants ont appelé la députée Sonia Krimi à demander l'abandon de la réforme. - Radio France
Au cri de « la réforme à la poubelle », les manifestants ont appelé la députée Sonia Krimi à demander l’abandon de la réforme. © Radio France – Benoît Martin

Source : FRANCEBLEU

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS