Des militants de centaines de villes du monde entier agissent contre le déploiement des 5G (vidéos et photos) -

Des militants de centaines de villes du monde entier agissent contre le déploiement des 5G (vidéos et photos)

Un nombre croissant de personnes à travers la planète demandent des réponses sur la sécurité de la technologie 5G.

La Journée mondiale de protestation contre la 5G du 25 janvier a été un succès. Des militants de centaines de villes du monde entier se sont réunis lors de marches, de rassemblements, d’ateliers et de projections de documentaires pour sensibiliser le public à leurs préoccupations concernant la 5G ou la technologie cellulaire de cinquième génération.

L’objectif déclaré de l’événement était de « stopper le déploiement de millions d’antennes 5G sur Terre et de 50 000 satellites 5G dans l’espace, et d’obtenir des réunions d’urgence de haut niveau avec des responsables de gouvernements et d’organisations gouvernementales internationales, notamment l’Union européenne, les Nations unies et l’Organisation mondiale de la santé ».

La journée d’action a été organisée par Stop 5G International, un groupe international de militants qui disent vouloir développer un mouvement international pour contrer le déploiement de la technologie 5G.

Des photos et des vidéos mises en ligne ont montré des événements en Afrique du Sud, en Allemagne, en Australie, en Belgique, aux Bermudes, au Canada, à Chypre, en Croatie, au Danemark, en Espagne, aux États-Unis, en Finlande, en France, en Grèce, en Hongrie, en Irlande, en Italie, au Japon, au Kenya, à Malte, en Norvège, en Nouvelle-Zélande, aux Pays-Bas, en Pologne, au Portugal, en République tchèque, en Roumanie, au Royaume-Uni, en Serbie, en Slovénie, en Suède et en Suisse.

Amsterdam, Pays-Bas :

Sydney, Australie:

Encinitas, California: 

Cape Town, South Africa:

Warsaw, Poland:

Vancouver, British Columbia:

Romania:

Houston, Texas:

Global Protest Day to Stop 5G – Houston

Publiée par Derrick Broze sur Samedi 25 janvier 2020

Segovia, Spain:

Nantes, France:

Dans les jours qui ont précédé la Journée mondiale de protestation, des militants ont remis aux gouvernements locaux des exemplaires de l’Appel international pour mettre fin au 5G sur Terre et dans l’espace, dans l’espoir de sensibiliser les gens aux préoccupations que suscite cette technologie. L’appel 5G pour l’espace est une déclaration signée par 191 733 signataires de 203 nations et territoires. L’Appel déclare :

"Nous, soussignés, scientifiques, médecins, organisations environnementales et citoyens, appelons de toute urgence à l'arrêt du déploiement du réseau sans fil 5G (cinquième génération), y compris les 5G des satellites spatiaux. La 5G augmentera massivement l'exposition aux radiofréquences (RF) en plus des réseaux de télécommunications 2G, 3G et 4G déjà en place. Il a été prouvé que les radiations RF sont nocives pour l'homme et l'environnement. Le déploiement de la 5G constitue une expérience sur l'humanité et l'environnement qui est définie comme un crime en vertu du droit international".

Après le succès de la première manifestation mondiale, les organisateurs de Stop 5G International appellent maintenant à une deuxième journée de protestation mondiale pour Stop 5G, prévue pour le 25 avril.

Le déploiement de la technologie 5G s’avère être la génération la plus controversée à ce jour, alors qu’un nombre croissant de personnes à travers la planète demandent des réponses concernant la sécurité de cette technologie émergente. Comme l’a déjà signalé The Mind Unleashed, les villes et les localités tirent la sonnette d’alarme parce que le gouvernement fédéral et ses partenaires de Big Wireless usurpent le contrôle local de l’expansion de la 5G.

Cette bataille entre les localités et le gouvernement fédéral et leurs copains de Big Wireless a donné lieu à plusieurs procès. L’un de ces procès sera porté devant la Cour d’appel américaine pour le neuvième circuit le 10 février. La décision de la cour décidera si la Commission fédérale des communications peut limiter les frais que les collectivités locales peuvent imposer aux fournisseurs de services sans fil pour fixer de petites cellules aux poteaux d’éclairage et autres infrastructures appartenant à la ville.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found // Tous droits réservés

Source : THEMINDUNLEASHED

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS