Des journalistes et des dissidents arrêtés dans le cadre de la lutte contre les coronavirus à travers le monde -

Des journalistes et des dissidents arrêtés dans le cadre de la lutte contre les coronavirus à travers le monde

Et il n’y a pas que les gouvernements qui profitent de la crise. openDemocracy a révélé cette semaine que les gestionnaires de fonds spéculatifs qui soutiennent Brexit court-circuitent les actions d’une des principales entreprises fabriquant des équipements de protection individuelle au Royaume-Uni.

Asie

Chine

Les gouvernements de Pékin et de Hong Kong utilisent la pandémie comme une « occasion en or » pour réprimer la dissidence et le mouvement démocratique croissant, selon l’un des quatorze hauts responsables de protestation qui ont été arrêtés.

Papouasie-Nouvelle-Guinée

La région autonome de Bougainville va retarder de deux mois maximum les élections prévues pour début juin en raison de la pandémie.

Tadjikistan Un tribunal a invoqué les restrictions relatives aux coronavirus pour interdire aux journalistes de participer au procès d’un journaliste. Il a été emprisonné pour incitation à la haine religieuse pour avoir écrit une étude affirmant que l’Islam ne justifiait pas les actes de terrorisme.

Iran

Deux écoles de médecine ont intenté des poursuites pénales contre des journalistes en raison de leur couverture de la pandémie dans le pays, a déclaré le Comité pour la protection des journalistes. Les défenseurs des droits du Kazakhstan ont accusé le gouvernement d’utiliser la crise sanitaire pour réprimer la dissidence après l’arrestation de plusieurs activistes dans ce pays d’Asie centrale pour avoir diffusé de « fausses nouvelles » sur la pandémie.

Pakistan

La Haute Cour d’Islamabad a ordonné au ministère des technologies de l’information de reconnecter à Internet les zones tribales sous administration fédérale. Philippines Un sénateur a demandé la mise en place immédiate d’un système national d’identification « pour lutter contre les futures pandémies » en retraçant l’historique des voyages des personnes. Le président Duterte a demandé que les personnes violant le blocus soient fusillées, et celles qui sont accusées de l’avoir fait ont été mises en cage.

Le Moyen-Orient

Les autorités du Qatar ont arrêté et expulsé des dizaines de travailleurs migrants après leur avoir dit qu’ils étaient emmenés pour subir un test COVID-19, a rapporté Amnesty International.

Israël

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Tel-Aviv contre les négociations de coalition qui ont prolongé le mandat de Benjamin Netanyahu, qui attend d’être jugé pour corruption. Les organisateurs de la manifestation ont qualifié les négociations de « coup d’État gouvernemental sous couvert de couronne ».

Liban

Les manifestations sur les mesures de bouclage ont repris, les manifestants accusant le gouvernement d’utiliser la crise comme couverture pour des réformes économiques impopulaires.

Irak

L’armée a été déployée dans certaines zones résidentielles pour empêcher les gens de quitter leur maison. Les tribunaux yéménites ont condamné quatre journalistes à mort et quatre autres à la prison ce mois-ci.

Palestine

Les Palestiniens qui veulent savoir s’ils peuvent se rendre en Israël ont reçu l’ordre de télécharger une application permettant à l’armée d’accéder à leurs appareils. Les utilisateurs doivent permettre aux autorités israéliennes d’accéder à l’emplacement de l’appareil, à tous les fichiers et à l’appareil photo de l’appareil.

Afrique

Libéria

L’armée a intimidé des journalistes et trois soldats font l’objet d’une enquête pour brutalité de confinement après qu’une femme ait été poignardée au bras.
Les Burundais vivant à l’étranger ne pourront pas voter le mois prochain en raison de la pandémie, a déclaré le ministère des affaires étrangères.


Le journaliste somalien Abdiaziz Ahmed Gurbiye a été arrêté après avoir critiqué la réponse du gouvernement à la pandémie sur Facebook, a déclaré le Comité pour la protection des journalistes.


Mali

Un second tour des élections législatives a eu lieu après que le gouvernement ait ignoré les appels au report, avec une participation qui devrait être encore plus faible que lors du premier tour.


Nigeria

Au moins dix-huit personnes ont été tuées par les forces de sécurité, selon un rapport de la Commission nationale des droits de l’homme qui fait état de « 105 plaintes pour des incidents de violation des droits de l’homme » par les autorités appliquant des mesures pour freiner la pandémie.

Europe

Turquie

Les prisonniers politiques, y compris les journalistes et les militants des droits de l’homme, ont été exclus des amnisties qui réduiront la population carcérale de près d’un tiers afin de protéger les détenus contre la pandémie.

Russie

Le journal indépendant Novaïa Gazeta a supprimé son enquête sur les mesures strictes de lutte contre le coronavirus en République de Tchétchénie après que le leader tchétchène Ramzan Kadyrov ait menacé le journaliste qui l’avait rédigée.

Biélorussie

Des groupes non gouvernementaux ont lancé des campagnes de financement par la foule pour acheter des équipements de protection pour les travailleurs de la santé après que le président, Alexandre Loukachenko, ait continué à nier que le virus causait des décès dans le pays.

Le journaliste britannique Michael Segalov a déclaré avoir été harcelé par la police qui l’a accusé d’avoir « tué des gens » lorsqu’il a filmé leur comportement apparemment brutal envers une femme dans un parc de Londres.

Royaume-Uni

Deux des trois sociétés du FTSE 100 tiennent leurs assemblées annuelles à huis clos cette année, sans que les actionnaires aient la possibilité de demander des comptes aux directeurs en leur posant des questions non filtrées en temps réel.

France Dans sept villes, des jeunes ont affronté la police lors de violentes manifestations contre le verrouillage des lieux.

Pays-Bas

Des violations de données ont été découvertes dans l’application Covid19 Alert, l’une des nombreuses applications conçues pour suivre les personnes susceptibles d’être infectées par le nouveau coronavirus. Jusqu’à 200 noms, adresses électroniques et mots de passe cryptés ont été laissés vulnérables. Le Guardian britannique a vu des documents montrant que le géant américain de la surveillance Palantir est impliqué dans un projet du NHS qui « comprend de grands volumes de données relatives aux personnes, y compris des informations de santé protégées, les résultats des tests Covid-19, le contenu des appels des personnes à la ligne 111 de conseil de santé du NHS et des informations cliniques sur les personnes en soins intensifs ».

Royaume-Uni

Une société de biométrie, Nomidio, offre gratuitement son service de vérification d’identité au ministère du travail et des pensions, affirmant qu’il permettra aux utilisateurs de smartphones de prouver plus facilement leur identité.

Amériques

Le président américain Donald Trump a déclaré qu’il allait signer un décret suspendant temporairement toute immigration afin de « protéger les emplois ».

Le président brésilien Jair Bolsonaro s’est joint à une marche contre le blocus au cours de laquelle les manifestants ont appelé à une intervention militaire. Les avocats et les politiciens brésiliens ont demandé à la Cour suprême de suspendre les mesures provisoires récemment introduites qui transmettent les données des citoyens et des entreprises à l’Institut brésilien de géographie et de statistique.

Selon le gouvernement, les données seront utilisées pour des « entretiens en personne dans le cadre d’enquêtes à domicile ». L’institut a déclaré que les données « seront fondamentales pour faire face aux défis sanitaires et économiques de la réalité brésilienne pendant la pandémie COVID-19 ». Les mesures sont déjà en vigueur, mais doivent être approuvées par le Congrès national.

Argentine

Un homme de 21 ans qui a plaisanté sur Twitter au sujet du « plan de pillage » du gouvernement a été arrêté par une « cyberpatrouille » du gouvernement et est poursuivi pour « intimidation publique ».

Mexique

Le gouvernement a lancé un avertissement contre l’une des principales chaînes de télévision mexicaines, TV Azteca, car l’un de ses présentateurs a déclaré ne pas faire confiance au vice-ministre de la santé après qu’un gouverneur ait déclaré que le nombre de morts n’était pas à jour.

Article traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal Found

Retrouvez toutes les sources de cet article ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS